Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Limoges : plus d'un millier de personnes sur la place de la République pour rendre hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Limousin

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées ce dimanche à Limoges pour rendre hommage à Samuel Paty, cet enseignant assassiné ce vendredi à Conflans dans les Yvelines par un terroriste. De nombreux parents et élèves sont venus soutenir le corps enseignant profondément touché par cet attentat.

Un millier de personnes se sont rassemblées sur la place de la République pour rendre hommage à Samuel Paty.
Un millier de personnes se sont rassemblées sur la place de la République pour rendre hommage à Samuel Paty. © Radio France - Thomas Vinclair

"Nous ne céderons pas ! " Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées sur la place de la République de Limoges. Tous réunis pour rendre hommage à Samuel Paty, cet enseignant décapité par un terroriste islamiste après avoir montré en classe des unes de Charlie Hebdo.

Une minute de silence a été respectée, suivie par de nombreux applaudissements.
Une minute de silence a été respectée, suivie par de nombreux applaudissements. © Radio France - Thomas Vinclair

Dans la foule, de nombreuses personnes sont venues avec leur une de Charlie comme Isabelle. Cette mère de famille rend hommage à Samuel Paty, mort pour avoir voulu enseigner la liberté d'expression. Elle est aussi venue pour les nombreux enseignants présents dans ce rassemblement. "Il faut les soutenir, nos profs. Ma fille doit aller à l'école de la République, une école laïque. C'est inadmissible que l'on puisse faire pression sur les enseignants. Il faut que l'Etat les protège, il faut mettre des barrières."

Défendre la liberté d'expression

De nombreux élèves sont aussi présents dans la foule. Sarah est la fille d'une enseignante d'histoire-géo. "Je suis venue car cela aurait pu être ma mère. Il faut que nos professeurs soient libres d'enseigner sans pression pour défendre leur liberté d'enseigner, leur liberté d'expression." En classe, ces cours sur la liberté d'expression sont appréciés des élèves.

Nous sommes déjà allés à Saint-Just-le-Martel avec la classe pour voir les caricatures. Notre professeur nous avait expliqué leur signification. Une caricature, il faut avoir les codes pour la lire, la comprendre"

Certains parents souhaitent même qu'à la rentrée, une heure soit consacrée pour revenir sur les événements. "J'espère que dans toutes les classes, on montrera les unes de Charlie explique Fabienne. Nous sommes avec les enseignants, il faut inculquer cette liberté à nos enfants."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans la foule, les enseignants apprécient cette forte mobilisation. "Nous sommes tous émus aujourd'hui explique par exemple Nicolas, enseignant en droit à l'université. Notre démocratie est solide. Nous montrons qu'elle ne tombe pas et elle ne vacille pas !" Dès ce lundi, il compte faire un nouveau cours sur la liberté d'expression à ces étudiants en droit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess