Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : près de 400 commerçants réclament leur réouverture

-
Par , France Bleu Limousin

Ils sont commerçants, restaurateurs, patrons de discothèques et leurs salariés. Tous se sont rassemblés ce mardi après-midi à Limoges, quelques heures avant les annonces, ce soir, du chef de l'État. Ils demandent leur réouverture au gouvernement.

Les commerçants étaient réunis à l'appel de l'UMIH 87 et de la CPME 87
Les commerçants étaient réunis à l'appel de l'UMIH 87 et de la CPME 87 © Radio France - Mickaël Chailloux

Pour beaucoup, il s'agissait d'un rassemblement en solidarité, car ils savent qu'ils ne pourront pas rouvrir. "Si ça se trouve, il a réfléchi cet après-midi, et on va rouvrir la semaine prochaine" s'exclame Didier Palard, le chef du Cheverny à Limoges. Mais ce restaurateur a peu d'espoir. "Derrière la restauration, il y a des fournisseurs" souligne le chef d'entreprise, qui, à quelques jours des fêtes de fin d'année, veut être solidaire des producteurs de foie gras. "La personne qui gave les oies, les canards ? Il fait quoi de ses produits à la fin de l'année ?"

L'UMIH, la CPME et des élus étaient présents place Jourdan à Limoges
L'UMIH, la CPME et des élus étaient présents place Jourdan à Limoges © Radio France - Mickaël Chailloux

Une question de survie

Alors comme lui, ses confrères attendent désespérément les annonces du président Emmanuel Macron. "On sera tous devant nos télés et nos radios" souligne Laurence Beaublique, la présidente de la CPME 87. Le chef de l'Etat doit dévoiler les grandes lignes d'un confinement allégé. Mais qui seront les grands gagnants et perdants ? Le monde de la cuisine semble, en tout cas, bien pessimiste, à l'image d'Angelo Fall, gérant du tout nouveau restaurant Anh Yellow, place Saint-Pierre. "On essaye de s'adapter, avec la vente à emporter. Mais, c'est très compliqué à gérer. On use de l'huile de coudes, mais on est pas éternel. On ne tiendra pas longtemps comme ça." C'est lui qui fait ses livraisons. 3 de ses employés sont au chômage partiel, alors qu'il a ouvert son restaurant fin septembre. 

"Ce qui est rageant, c'est qu'on pensait en être sorti" - Angelo Fall 

"On a besoin d'une visibilité pour retravailler" abonde Laurence Beaublique. Jusqu'à maintenant, les entrepreneurs ont pu bénéficier de reports de charge. Mais "_je ne vois pas comment les restaurateurs, le monde de la nuit, peuvent rembourser leurs charges avec zéro euro de chiffres d'affaires"._La présidente de la CPME en Haute-Vienne espère donc que le président en parle ce mardi soir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess