Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Limoges : une trentaine de "gilets jaunes" font leur rentrée

-
Par , France Bleu Limousin

Les "gilets jaunes" de Limoges sont de retour dans la rue. Ils étaient une trentaine à avoir répondu à l'appel national. Privés de manifestation durant plusieurs semaines avec la crise sanitaire, les "gilets jaunes" sont revenus moins nombreux mais avec les mêmes revendications.

Une trentaine de "gilets jaunes" rassemblés au niveau du carrefour Tourny.
Une trentaine de "gilets jaunes" rassemblés au niveau du carrefour Tourny. © Radio France - Thomas Vinclair

C'est la rentrée pour tout le monde et aussi pour les "gilets jaunes". Le mouvement a lancé un appel national à manifester pour ce samedi 12 septembre. Depuis novembre 2018, les revendications restent les mêmes. Les manifestants réclament davantage de justice fiscale et sociale. La crise sanitaire est aussi passée par là. 

Ce samedi, à Limoges, plusieurs gilets jaunes ont pris la décision "de ne pas porter de masque" durant la manifestation partie du carrefour Tourny et encadrée par les forces de l'ordre. "Nos instances gouvernementales ont pris la décision de réduire nos libertés avec ce virus", peste Thierry, retraité. Beaucoup de discussions tournent autour du virus et des mesures gouvernementales. "Ils veulent nous faire taire !", pense un manifestant.

Des manifestants moins nombreux

On retrouve aussi des manifestants sans le gilet coloré sur les épaules. C'est le cas de Lydie. Elle est déçue de ne pas voir beaucoup de monde. "Je pensais qu'il y aurait plus de personnes. J'ai des amis qui sont montés à Paris mais, ici, à Limoges, je voulais voir une plus grande manifestation. C'est pour les prochaines générations que nous devons sortir."

Sabine, elle, ne tournera jamais le dos à ce mouvement. "Il y a peut-être moins de monde, mais moi je serai toujours "gilets jaunes". Je l'étais même avant le mouvement. Je vais continuer à descendre dans la rue pour plus de justice sociale. Regardez, les riches continuent à s'enrichir mais la classe moyenne continue de s'appauvrir." Du référendum d'initiative citoyenne à la démission d'Emmanuel Macron, les revendications restent les mêmes pour ces irréductibles. 

La circulation a été stoppée par le passage du petit cortège. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess