Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lire entre les lignes, les cahiers de doléance en Drôme et Ardèche

lundi 14 janvier 2019 à 4:14 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche

Vous êtes des centaines à vous être rendus en mairie pour écrire vos désirs, vos souhaits, vos attentes. Ces cahiers de doléance seront remis ce lundi, à 15h, au gouvernement. Et on en apprend presque autant sur le fond des doléances que sur la forme qu'elles prennent.

Le cahier de doléances en mairie de Jaillans dans la Drôme
Le cahier de doléances en mairie de Jaillans dans la Drôme © Radio France - Ulysse Bellier

Jaillans, France

Une centaine de communes drômoises ont ouvert leurs portes pour accueillir les doléances de leurs habitants. Un peu moins en Ardèche. Dans chacun de ces cahiers, on y lit, à peu de choses près, les revendications des gilets jaunes :  trop de taxes et d'impôts, pas assez de pouvoir d'achat, critique des grands patrons, des hauts fonctionnaires et des politiques. On y lit aussi, et c'est plus rare de l'entendre dans un micro, une critique des migrants, mais aussi de ceux que les contributeurs nomment "des chômeurs professionnels", et des reproches aux jeunes, souvent dépeints comme "des délinquants en puissance".

Un exemple de cahier de doléances, celui de Valence - Radio France
Un exemple de cahier de doléances, celui de Valence © Radio France - Ulysse Bellier

Les retraités, premiers contributeurs

Interrogés, les retraités assurent avoir plus de temps pour venir donner leur avis. Un avis d'ailleurs souvent plus tranché, et précis, grâce à l'expérience d'une vie de travail. Une Valentinoise écrit : 

"De la part d'une retraitée très en colère"

D'autres s'appliquent sur le cahier, comme Christian, 68 ans, retraité de la fonction publique, l'air concentré en recopiant ses notes proprement. 

"Il y a une grave crise de la démocratie représentative. Y'a des idées qui me reviennent souvent, c'est l'occasion de les coucher sur papier."

Dans la mairie de Valence, peu de doléances, mais la volonté d'être entendu : on laisse souvent son nom, voire son adresse, et les problèmes évoqués sont précis et documentés.

Peu de violence... dans les mots

Dans les cahiers consultés, pas d'insultes, mais de la colère, lisible. A Jaillans, 900 habitants près de Romans, on ne signe pas ces missives, ou moins qu'en ville : sans doute la peur d'être lu, reconnu par un voisin, et jugé. En revanche, on déverse sa rancœur : deux, voire trois pages tapées à l'ordinateur, des écritures plus rageuses, des phrases conclues par trois points d'exclamation, des mots écrits en majuscules : REVENIR AU FRANC, SUPPRIMER LES AVANTAGES. Des listes qui s'étendent sur quinze ou vingt points, comme pour recenser tous les maux de notre société. et puis cette phrase dans le cahier de Jaillans : "les retraités ont besoin d'argent pour survivre", "survivre" souligné trois fois. 

La mairie de Jaillans est en travaux, mais le cahier de doléances, annoncé via le smartphone des habitants, était disponible pour tous à côté. - Radio France
La mairie de Jaillans est en travaux, mais le cahier de doléances, annoncé via le smartphone des habitants, était disponible pour tous à côté. © Radio France - Ulysse Bellier

Quelques nuances ville / campagne

D'autres sujets sont évoqués par le monde rural dans ces cahiers : la désertification rurale, les services publics, l'environnement. En ville, certains s'adressent parfois directement à leur maire, et réclament un ramassage de feuille, ou des illuminations dans leur quartier. Bref rien à voir avec le but initial, mais ça défoule. 

L'une des pages du cahier de doléances de Jaillans, dans le Nord Drôme - Radio France
L'une des pages du cahier de doléances de Jaillans, dans le Nord Drôme © Radio France - Ulysse Bellier

Chaque page a été ou sera scannée, et expédiée par mail aux préfets de nos deux départements. Mais qu'on ne s'y trompe pas : Valence a reçu moins de quarante doléances, Jaillans quatorze. Ce n'est pas un ras de marée, même si ça fait un certain nombre de vœux à compiler au niveau national.