Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Livraison de repas à domicile : Uber Eats débarque à Mont-de-Marsan

mardi 16 avril 2019 à 20:08 Par Audrey Dumain, France Bleu Gascogne

L'application de livraison de repas à domicile Uber Eats débarque à Mont-de-Marsan le 25 avril puis à Dax à la fin du mois de juin. Elle recherche encore des restaurants partenaires mais aussi des livreurs. Une réunion d'information et de recrutement a eu lieu ce mardi à la mission locale.

La plateforme de livraison de repas Uber Eats arrive à Mont-de-Marsan fin avril et à Dax à la fin du mois de juin.
La plateforme de livraison de repas Uber Eats arrive à Mont-de-Marsan fin avril et à Dax à la fin du mois de juin. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Mont-de-Marsan, France

Après Paris, Bordeaux ou encore Brive plus récemment, Uber Eats débarque à Mont-de-Marsan à la fin de ce mois d'avril. L'application permet de se faire livrer des plats à domicile par des livreurs, le plus souvent à vélo.  

Une réunion d'information et de recrutement a eu lieu ce mardi à la mission locale pour trouver des livreurs prêts à pédaler dans toute la ville à partir du 25 avril. Ils devront livrer les plats commandés via la plateforme en fonction des restaurants partenaires. 

Uber Eats à la conquête des moyennes et petites villes 

Si l'application s'est fait connaître dans les grandes villes comme Paris ou encore Bordeaux, elle a encore de l'appétit pour de plus petites communes. Au total, l'entreprise s'est implantée dans 84 villes en France

Mont-de-Marsan correspond parfaitement aux profils recherchés. Une ville moyenne avec de la demande selon Guillain Borde, responsable de l’expansion d’Uber Eats en France : "Des restaurateurs nous contactent pour pouvoir tisser des partenariats et on a de plus en plus de clients qui téléchargent l'application, notamment à Mont-de-Marsan."

Nous nous sommes développés dans des villes comme Brive ou Cholet début avril et nous avons déjà des retours d'activités qui sont très bons.

L'entreprise doit désormais trouver des livreurs, prêts à pédaler pour gagner 3,50 euros brut par commande et 1,30 euros par kilomètre parcouru. A Mont-de-Marsan, Uber Eats a donc choisi d'envoyer l'un de ses représentants dans le but de présenter le fonctionnement de ce système et d'attirer de futurs livreurs à vélo. 

Quel statut ? Quels droits ? 

Les futurs livreurs, âgés de 18 ans minimum, seront leur propre patron. Autrement dit, ils devront se créer un statut de micro entrepreneur pour pouvoir se connecter à l'application en tant que livreur. Ils travailleront ainsi quand ils le souhaitent mais n'auront pas pas droit aux congés payés par exemple ou encore au chômage.

Le livreur, qui roule à vélo, est payé à la commande. Son chiffre d'affaire dépend donc beaucoup de la demande et aussi de ses performances. "Les gains sont différents si il travaille le midi, le soir, le week end", explique Guillain Borde. 

Le responsable ajoute qu'il existe toutefois des chiffres d'affaires garantis : "Ils permettent, par exemple, un dimanche soir à Mont-de-Marsan, entre 20 heures et 21 heures, de s'assurer d'un chiffre d'affaire minimum de 16 euros par heure à partir du moment où le livreur accepte les courses".

A Mont-de-Marsan les coursiers devraient commencer par livrer dans le centre, à l'intérieur de la rocade. Le service s'étendra ensuite en fonction des nouveaux restaurants partenaires.

Des arguments solides avancés aux restaurateurs

Pour le moment Uber Eats ne veut pas dévoiler les noms des restaurants sur sa liste mais Mac Donald's en fait évidemment partie.

L'entreprise souhaite également nouer des partenariats avec des restaurants locaux. Un moyen d'augmenter leur chiffre d'affaire assure Guillain Borde : "C'est intéressant pour les restaurateurs. On a une croissance du chiffre pour la quasi totalité des restaurateurs qui sont partenaires. Cela peut varier entre 10% et 40% de CA supplémentaire et ça leur donne une visibilité même si le client ne commande pas." Uber Eats touche une commission de 30% du montant de la commande.

La plateforme devrait également se mettre en place à Dax un peu plus tard, d'ici la fin du mois de juin !