Société

Meurthe-et-Moselle : botte de foin et bonnets d'âne à la Poste

Par Seina Baalouche, France Bleu Sud Lorraine vendredi 21 octobre 2016 à 17:39

Des membres du collectif de défense des services publics portant des bonnets d'âne
Des membres du collectif de défense des services publics portant des bonnets d'âne © Radio France - Mohand Chibani

Une vingtaine de personnes du collectif de défense des services publics ont manifesté devant la direction départementale de la Poste à Nancy ce jeudi 20 octobre. Une mobilisation pour lutter contre la suppression progressive des bureaux de poste en zone rurale.

Des membres du collectifs de Défense des services publics dans les secteurs de Leyr, Eulmont ou encore Chaligny en Meurthe-et-Moselle, ont exprimé leur colère à la Poste. Ils souhaitaient parler à la direction de l'établissement au moment où se réunissait un comité technique qui devait décider des changements à apporter dans le fonctionnement de certains bureaux de postes du département. Une mobilisation haute en couleurs : les manifestants portaient des bonnets d'ânes et traînaient une botte de foin estimant ne pas être pris au sérieux par la direction.

A terme, des suppressions de bureaux de poste dans les campagnes ?

Le guichetier et le facteur seront remplacés par deux facteurs-guichetiers qui alterneront distribution du courrier et présence en bureau de poste. Selon un membre du collectif, cette nouvelle organisation entraînerait " un moins bon accueil au bureau de poste, les gens viendront de moins en moins, et au bout de six mois, on nous dira qu’il n’y a plus personne donc qu’il faut fermer ou diminuer les heures d’ouvertures".

Pour le collectif ce changement est une stratégie de la direction pour à terme supprimer des bureaux de poste dans les campagnes. Le bureau de Leyr, commune de 1000 habitants, est concerné par cette réorganisation. Un bureau dont dépendent 10 villages environnants.

Pancarte d'un membre du collectif de défense des services publics de Chaligny - Radio France
Pancarte d'un membre du collectif de défense des services publics de Chaligny © Radio France - Mohand Chibani

La Poste se défend

Selon Didier Meunier, responsable des services de la Poste pour le secteur de Pont à Mousson (celui de Leyr), cette nouvelle réorganisation « n’aura aucun impact sur la clientèle [...] même endroit […], même amplitude horaire […].Il conteste aussi les accusations du collectif : "Si on met en place cette organisation c’est pour une pérennité. » et ajoute qu'en "10 ans, la fréquentation des bureaux de poste a baissé de 50%".

" On est en train de supprimer les services publics"

Pour beaucoup, cette annonce fait ressortir une problématique plus large : celle de la nécessité de rentabilité d'un service qui est censé être public. Pour Noël Barroyer, porte-parole du collectif de défense des services publics à Leyr, le service public n'a pas à être rentable :

Les services publics ne doivent pas répondre à une offre marchande. Le service public, c’est la proximité et aussi le lien social [...] On est en train de supprimer les services publics."

Partager sur :