Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"lls ne réalisent pas la quantité de travail" : les agents d'entretien des collèges redoutent l'épuisement

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Les collèges ont rouvert cette semaine en Moselle, avec un protocole sanitaire très strict pour rassurer parents et enseignants. Mais les agents d'entretien chargés de désinfecter les établissements ne sont pas plus nombreux qu'avant, pour un travail décuplé selon le témoignage d'une d'entre eux.

L'équipement des agents d'entretien du conseil départemental (illustration).
L'équipement des agents d'entretien du conseil départemental (illustration). © Radio France - Marc Bertrand

Deux désinfections complètes par jour, le nez dans la javel de 6 heures à 14h, ce sont les conditions de travail que décrit Vanessa, agent d'entretien dans un collège de Metz : "On doit nettoyer les clanches des fenêtres, les interrupteurs, les pieds des chaises et les cadrans, et laver les sols. Tous les jours. Sans compter les sols, les couloirs, les salles de réunion. Pour nous c'est trop, c'est trois fois plus de boulot qu'avant", explique la dame de ménage. 

Elle parle aussi de l'eau de javel, utilisée à longueur de journée et "trop" préconisée à son goût par les directives du conseil départemental : "Ils ne réalisent pas, je pense. On nous demande de tout désinfecter à l'eau de javel, c'est très mauvais, pour l'odorat, les narines, la trachée. Ceux qui instaurent les protocoles, est-ce qu'ils se rendent compte ?", assure Vanessa. 

Jusqu'à 30% de personnels absents selon SUD

Selon elle, les agents sont également en sous-effectif. C'était déjà un problème avant le confinement, mais c'est encore pire depuis la crise sanitaire. Les arrêts se sont multipliés pour les personnels à la santé fragile, ou qui doivent garder leurs enfants explique Cathy Oasi, représentante syndicale SUD au conseil départemental : "Beaucoup de personnels sont absents, ça représente pratiquement 30% des effectifs. Fin mai, 500 des agents sur les 800 des collèges étaient là", explique la syndicaliste. 

Le conseil départemental répond qu'après trois jours de reprise des cours il n'a reçu aucune réclamation de la part de ses agents. Et que peu d'élèves sont de retour en cours ce qui permet d'alléger les charges de ménage. Mais si le protocole sanitaire n'est pas allégé à la rentrée de septembre, quand les collèges seront à effectifs complets, "ce sera intenable", redoute Vanessa. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess