Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Logement étudiant : à Nîmes, c'est le rush et la galère pour les retardataires

-
Par , France Bleu Gard Lozère

À quelques semaines de la rentrée universitaire, beaucoup d'étudiants n'ont pas encore trouvé de logement. À Nîmes, les agences ont de plus en plus de mal à répondre à la demande.

Dans les agences nîmoises, les logements étudiants se font rares
Dans les agences nîmoises, les logements étudiants se font rares © Radio France - Margaux Stive

Depuis des jours, le téléphone de Magalie sonne sans arrêt. Ce sont à chaque fois des étudiants, paniqués à l'idée de ne pas trouver de logements avant la rentrée. Dans toutes les agences c'est le même constat, la demande est de plus en plus forte et de plus en plus tardive. Et à cette période de l'année, l'offre suit difficilement. "On a environ deux appartements disponibles pour trois demandés", estime un agent immobilier nîmois. 

Résultat : les biens qui restent sont souvent les plus chers, et les moins beaux. Ce qui ne satisfait pas des étudiants pressés et de plus en plus exigeants, constatent tous les professionnels. "Ils veulent des T2, ils ne veulent plus monter les escaliers", raconte Magalie. Beaucoup veulent aussi un parking, ce qui est rare dans le centre-ville. 

L'effet Parcoursup

"Parcoursup n'a pas simplifié la tâche aux étudiants", estime Martine qui tient une agence dans le centre de Nîmes. Avec des résultats d'affectation qui tombent de plus en plus tard, il est plus compliqué de trouver un logement, ou de s'y prendre en avance. "On a vu la différence", poursuit Martine, qui est obligée de s'adapter à ce changement de rythme et à ces retardataires de plus en plus nombreux. 

Pour un appartement à Nîmes comptez en moyenne 394 euros de loyer mensuel. C'est 10 euros de plus par mois que l'an dernier selon la dernière étude de l'UNEF sur le coût de la vie étudiante.

Reportage dans les agences nîmoises

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu