Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Logement : le parcours du combattant des étudiants pour se loger à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu Périgord

La course au logement s'accélère à l'approche de la rentrée universitaire pour les étudiants bordelais. Le parc immobilier est toujours de plus en plus tendu avec jusqu'à 60 demandes pour une seule offre.

Bordeaux observe la plus forte hausse des loyers de France avec 11% par rapport à l'année dernière
Bordeaux observe la plus forte hausse des loyers de France avec 11% par rapport à l'année dernière © Maxppp - Bonnaud Guillaume

Bordeaux - France

Cela fait une semaine que Lina, 24 ans, étudiante en santé publique, enchaîne les visites. La jeune parisienne a rempli quatre pages de rendez-vous dans son carnet. Sans succès. Malgré un dossier solide, les appels sont souvent sans résultats. "Il y a beaucoup, beaucoup plus de demandes que d'offres en faite. C'est premier arrivé, premier servi."

Un marché immobilier bouché 

Chaque été, et cela s'empire à mesure que le mois de septembre approche, des étudiants se ruent dans les agences immobilières. "C'est la bataille, les agences immobilières mettent carrément des petits papiers pour prévenir qu'il n'y a plus de location", constate Camille, 22 ans, venue d'Amiens pour réaliser plusieurs visites dans la journée. 

On a parfois 60 personnes sur un logement" - Ursule, agente immobilière à Bordeaux 

Les agences immobilières croulent sous les demandes de logement mais n'ont rien à proposer regrette Ursule, agente immobilière : "Il n'y a plus de logement à proposer, il y a 42% de préavis en moins cette année, les étudiants ne lâchent plus leur appartement quand ils partent en stage, _pour être sûr de retrouver un logemen_t."

Les raisons de cette crise du logement 

Cela fait déjà trois à quatre ans que la situation se renouvelle d'année en année. Catherine Coutellier, présidente de l'Union des syndicats de l'immobilier en Nouvelle Aquitaine parle même "d'une crise du logement". Plusieurs facteurs sont pointés. "Il y a une raréfaction des biens immobiliers, donc pour certaines agences plus de bien à louer. "Ils ont tellement peur de ne pas trouver un logement que les étudiants se créent un Airbnb le temps de partir à l'étranger." La plateforme américaine de logement entre particuliers est souvent critiquée pour privilégier les touristes plutôt que les résidents locaux. Bordeaux a tout de même réglementé la pratique depuis mars 2018 en limitant les utilisateurs à 120 jours de location par an. 

Catherine Coutellier, présidente de l'union des syndicals de l'immobilier de la Nouvelle Aquitaine revient sur les principales causes d'un marché aussi bouché

Catherine Coutellier dénonce aussi une ville qui n'arrive pas à répondre à son attractivité envers les étudiants. "Bordeaux devrait se poser des questions sur les logements étudiants. Parce que ceux qui ne peuvent pas se loger dans le campus vont devoir se loger dans le privé avec le peu de budget qu'ils ont." Bordeaux est la ville où la hausse des loyers est la plus forte en France avec plus de 11% selon une étude publiée en août dernier par l'Unef. En comparaison, Paris atteint une augmentation de 5,18%. 

Choix de la station

France Bleu