Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loi Agriculture et Alimentation : un "amendement chocolatine" s'invite dans le débat

mercredi 23 mai 2018 à 18:18 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie, France Bleu Pays Basque, France Bleu Périgord et France Bleu

Une dizaine de députés Les Républicains a déposé il y a quelques jours un amendement visant à promouvoir le nom "chocolatine" pour désigner la viennoiserie.

Des chocolatines (ou pains au chocolat) sortant du four.
Des chocolatines (ou pains au chocolat) sortant du four. © Maxppp -

Nouvelle-Aquitaine, France

Alors que l'examen du projet de loi "alimentation" a débuté ce mardi à l'Assemblée nationale, une dizaine de députés appartenant au groupe Les Républicains relancent la guerre des langues entre le Nord et le Sud de la France, avec un mot : "chocolatine".  Il y a quelques jours, ils ont déposé un amendement pour faire évoluer le code rural et de la pêche, en rajoutant un bout de phrase qui, selon eux, "permettra de redonner ses lettres de noblesse à de nombreux produits locaux. Ce sera par exemple le cas d’une viennoiserie dont historiquement le nom a puisé son origine dans la Région Gasconne, et qui fait la fierté de tout le Sud de la France : la chocolatine."

Les élus veulent que le Code rural et de la pêche maritime "valorise l’usage courant d’appellation due à la notoriété publique du produit et de ses qualités reconnues au travers d’une appellation populaire."

C'est pas du tout une plaisanterie !" — Aurélien Pradié, député LR du Lot

"C'est pas du tout une plaisanterie, c'est un sujet vraiment sérieux !", explique Aurélien Pradié, député du Lot, qui a signé cet amendement. "Il s'agit de considérer un produit de qualité y compris par son appellation populaire. La chocolatine, dans le Sud-Ouest, ça veut dire quelque chose. Aujourd'hui, vous allez à Toulouse ou ailleurs, vous avez beaucoup de carte postales, de t-shirt, de livres qui sont vendus autour de la chocolatine, c'est une signature de l'identité de notre Sud-Ouest. C'est un vrai produit du terroir qui a une histoire et donc derrière, cela peut avoir des conséquences positives pour les artisans boulangers. Derrière cet amendement, il peut y avoir un impact commercial important."

Des députés signataires qui mangent des "pains au chocolat" 

Le plus étonnant, c'est que parmi les dix députés Les Républicains qui signent cet amendement, seul Aurélien Pradié achète une "chocolatine" à la boulangerie le matin (il est député du Lot). Les autres ont été élus en Meurthe-et-Moselle, dans le Haut-Rhin, l'Ardèche, la Corse, les Côtes d'Armor ou en région parisienne.

Cet amendement sera examiné à l'Assemblée d'ici au 30 mai, date de la fin du passage du projet de loi devant les députés.

Les principales mesures du projet de loi "agriculture et alimentation" - Visactu
Les principales mesures du projet de loi "agriculture et alimentation" © Visactu -