Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loi Bioéthique : le nouveau combat de "la Manif pour tous", mais sans la droite toulousaine

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est l'un des dossiers chauds de la rentrée. La loi de bioéthique est une réforme technique qui était l'une des rares promesses sociétales d'Emmanuel Macron. Une réforme qui crée le débat, mais sans doute sans commune mesure avec ce qui s’était passé avec le mariage pour tous.

Une des manifestations de la Manif pour tous à Toulouse en 2013.
Une des manifestations de la Manif pour tous à Toulouse en 2013. © Maxppp -

Toulouse, France

Les députés préparent en commission la loi bioéthique qui sera examiné à partir du 24 septembre. Un examen qui s’apprête à être animé. L’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes sera sans doute le sujet le plus débattu. Mais  fort de trente-deux articles, ce texte déborde largement du cadre de la seule PMA et s'intéresse à de nombreuses questions médicales et scientifiques : séquençages de l’ADN, don d’organe ou encore recherche sur l’embryon. 

Manif le 6 novembre à Paris 

Un texte qui est décrié par la manif pour tous. Une manifestation est d’ailleurs organisée à Paris le 6 octobre prochain. Mais la mobilisation devrait être beaucoup moins forte qu’en 2012. Notamment dans la région Occitanie ; car la droite a décidé de ne pas s’engager totalement sur ce terrain-là. 

Rien à voir avec le combat pour le mariage pour tous. A Toulouse, la manifestation de novembre 2012 avait réuni 10.000 personnes dans les rues. Ils étaient 5000 selon la police. Et il y avait beaucoup d’élus de l’UMP dans le cortège dont Jean-Luc Moudenc. Cette fois se sera sans doute très différent Laurence Arribagé la patronne des Républicains se fait très apaisante. "C’est un sujet personnel. Intime, philosophique. On respecte toutes les convictions. Et dans une même famille ont peut avoir des opinions différentes." 

"Il faut qu'on se respecte" 

Le discours est le même à la droite de la droite. Jean-Baptiste De Scoraille, élu à la mairie de Toulouse et proche du mouvement Sens-Commun rejette en bloc la PMA mais explique "la manifestation n’est pas un but… je veux qu’on se respecte. Et je comprends qu’on puisse être pour la PMA. Ce que je veux c’est qu’on débatte plus. "

Les Républicains ne se battront pas sur ce terrain. La manif pour tous se sentira peut-être bien seule. Il faut dire aussi que les français sont de plus en plus nombreux à soutenir la PMA. 65%  selon un dernier sondage. C'est 10% de plus qu'en 2014. 

Choix de la station

France Bleu