Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loi sécurité globale : "La police municipale va avoir de nouvelles prérogatives"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Manuel Herrero, chef de service principal de la police municipale de Porte-lès-Valence et secrétaire général du syndicat Unsa est auditionné ce mardi 19 janvier au Sénat sur la loi sécurité globale. L'occasion pour lui de se féliciter de ce texte qui crée la controverse.

La police municipale pourrait avoir de nouvelles prérogatives sur la loi sécurité globale est adoptée en l'état.
La police municipale pourrait avoir de nouvelles prérogatives sur la loi sécurité globale est adoptée en l'état. © Radio France - Sophie Glotin

Ce mardi 19 janvier, Manuel Herrero foule les marches du Sénat pour être auditionné sur la loi dite de Sécurité globale. Une étape supplémentaire dans le travail législatif après l'adoption du texte en première lecture par l'Assemblée nationale le 24 novembre 2020. 

Le chef de service principal de la police municipale de Porte-lès-Valence et secrétaire général du syndicat Unsa en Auvergne-Rhône-Alpes va apporter son point de vue sur les nouvelles compétences prévues par cette proposition de loi. 

"Nous n'avons pas accès à certaines bases sur le terrain" - Manuel Herrero

Il y a l'article 24, très controversé, qui limite la prise d'images de policiers et gendarmes en intervention. Mais la loi dite Sécurité globale ne se résume pas à cela et les policiers municipaux en attendent beaucoup. Manuel Herrero s'en félicite même : "Ce texte va donner à la police municipale des prérogatives supplémentaires"

Elles sont précisées dès l'article 1er, "à titre expérimental, [...] les communes [...] peuvent demander à ce que leurs agents de police municipale exercent les compétences de police judiciaire". Des compétences attendues sur le terrain par des agents souvent limités dans leurs tâches précise Manuel Herrero : "Quand j'arrête un véhicule pour une infraction de ma compétence, je ne sais pas si le véhicule est volé ou si le conducteur a toujours son permis. Nous sommes obligés à chaque fois de nous rapprocher des commissariats ou des gendarmeries pour interroger leurs fichiers"

Ces nouvelles compétences pourraient permettre de gagner en efficacité et de "limiter la paperasse". Manuel Herrero veut toutefois attirer l'attention sur une nouvelle procédure prévue en cas d'ivresse publique manifeste. Elle va compliquer la vie des agents selon lui car il faut désormais effectuer un examen médical sur la personne avant de l'emmener en cellule de dégrisement : "Cela va nous prendre trois heures et c'est du temps pendant lequel les agents ne seront pas sur le terrain"

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess