Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loi sécurité globale : des centaines de manifestants à Brive et à Limoges, 80 rassemblements en France

-
Par , France Bleu Limousin

Ce samedi 16 janvier, près de 80 rassemblements "pour le droit à l'information, contre les violences policières et pour la liberté de manifeste" sont prévus partout en France. Sur Limoges et à Brive, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans les deux villes du Limousin.

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant la sous-préfecture de la Corrèze à Brive.
Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant la sous-préfecture de la Corrèze à Brive. © Radio France - Thomas Vinclair

Nouveau samedi de mobilisation à Brive et à Limoges contre la loi "sécurité globale". Ils étaient entre 80 et 90 personnes à manifester devant la sous-préfecture de la Corrèze. Dans Limoges, les manifestants étaient entre 100 et 150 devant la mairie de la ville. Une manifestation en musique au rythme de percussions. Deux rassemblement à l'appel d'associations et de syndicats, tous mobilisés contre ce texte qui restreint la diffusion d'images des forces de l'ordre. 

"Les teufeurs" se mobilisent en France

En France, près de 80 rassemblements ont été recensés à Paris, Bordeaux, Lille ou encore Nantes. Dans de nombreuses villes, des "teufeurs" de la mouvance des free parties pourraient rejoindre les cortèges. Une mobilisation plutôt rare pour "le droit à la culture" et contre la "répression disproportionnée" après la rave party de Lieuron.

La proposition de la loi sécurité globale, déjà votée en première lecture à l'Assemblée nationale, doit être examinée en mars au Sénat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess