Société

Loi Travail : les lycéens de Nantes vont-ils se mobiliser ?

Par Martin Cotta, France Bleu Loire Océan mercredi 14 septembre 2016 à 18:25

Manifestation Nantes
Manifestation Nantes © Maxppp - maxppp

Après une trêve estivale de deux mois qui aura vu la Loi Travail promulguée, ses opposants se rassemblent une nouvelle fois à Nantes, place du Commerce (10h). Si les cantines scolaires et les transports en communs seront perturbés, quid des lycéens déjà mobilisés au printemps ?

Jeudi, c'est une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail. Un texte pourtant promulgué au mois d'août mais ses opposants ne lâchent rien. À Nantes, la CGT, FO, FSU et Solidaires appellent à manifester à 10h place du Commerce. Le cortège passera par le château des ducs de Bretagne, la préfecture et le Cour des 50 otages. Dans le cortège, on pourrait voir des étudiants et des lycéens. Ces derniers, déjà mobilisés au printemps, pourraient aussi bloquer certains établissements nantais.

"C'est manifester pour manifester"

Devant le lycée Georges Clémenceau par exemple, ils sont deux ou trois à tracter comme Mattéo en Terminale S. Le garçon était de tous les blocus au printemps mais là en cette période de rentrée, il est beaucoup plus compliqué de motiver les troupes. "Pendant les vacances, il y a eu moins d'informations, les gens se renseignent moins [sur la loi Travail, ndlr]. On a l'impression d'être en dehors de tout ça. Et puis tout le monde n'a pas la chance de pouvoir lire les journaux ou écouter la radio" explique l'élève. Du coup pour convaincre le maximum de camarades, le message de Matteo ne porte presque plus sur la loi Travail. "Plus qu'une loi, je pense que l'on se mobilise contre un gouvernement et contre des hommes politiques qui ne nous correspondent plus" ajoute le garçon.

"C'est manifester pour manifester en fait. Oui on baisse les bras mais il y a un ras-le-bol de voir que toutes les manifestations s'accumulent et qu'au final rien ne se passe. Il y a eu l'article 49.3 et ça n'a rien changé"

Le lycée Clémenceau a été bloqué seulement deux jours l'année dernière. Ce qui n'est pas un grand succès pour Alya. "Je suis en terminale donc j'ai pas envie de louper des cours. Après je trouve ça bien que les élèves de 1ère pensent au blocus mais d'après moi cela n'aboutira pas à grand-chose" estime la jeune fille. Du côté du lycée Gabriel Guist'hau là aussi un blocus est prévue ce jeudi matin. Cette initiative divise tout comme le fait de manifester pour Clément et Tommy. "C'est manifester pour manifester en fait. Oui on baisse les bras mais il y a un ras-le-bol de voir que toutes les manifestations s'accumulent et qu'au final rien ne se passe. Il y a eu l'article 49.3 et ça n'a rien changé" analyse les deux élèves. Après deux mois de vacances à Nantes, les lycéens sont reposés mais plus forcément remontés...

Les principales perturbations pour jeudi 

- Une centaine de cantines scolaires sont fermées. Certaines activités périscolaires perturbées également (voir ici la liste des écoles nantaises concernées).

- À Nantes, les transports en communs sont aussi perturbés sur le réseau de la TAN entre 9h30 à 14h. Les lignes du tramway ainsi que plusieurs bus et chronobus seront coupés.