Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : des panneaux de sensibilisation aux dangers de l'alcool retirés à la demande des vignerons

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

A la demande de plusieurs vignerons, le conseil départemental de Loire-Atlantique a décidé de retirer 15 panneaux sensibilisant aux dangers liés à l'alcool au volant. Ils avaient été installés en juillet, sur le bord de plusieurs routes, dans le cadre d'une vaste campagne de prévention.

Le conseil départemental de Loire-Atlantique a fait retirer des panneaux sensibilisant sur les dangers liés à l'alcool au volant, à la demande de vignerons. Image d'illustration.
Le conseil départemental de Loire-Atlantique a fait retirer des panneaux sensibilisant sur les dangers liés à l'alcool au volant, à la demande de vignerons. Image d'illustration. © Maxppp - Alexandre Marchi

Face à la pression des vignerons de Loire-Atlantique, le conseil départemental a cédé. L'institution présidée par Philippe Grosvalet a fait retirer du bord de la route, ces derniers jours, plusieurs panneaux sensibilisant aux dangers liés à l'alcool au volant, à la demande de vignerons. Ces panneaux, installés depuis la mi-juillet, représentaient un verre de vin sur fond gris, au-dessus d'une voiture effectuant une sortie de route.

Une campagne de prévention à 30 000 euros

"Il s'agissait de représenter le verre de trop", a expliqué le conseil départemental à l'AFP. La campagne n'a, visiblement, pas plu à plusieurs vignerons. Ils se sont manifestés pour faire retirer les panneaux, jugeant qu'ils stigmatisaient la consommation de vin. Les 15 panneaux installés puis retirés vont donc être modifiés prochainement et un rendez-vous va être organisé à la fin du mois entre des élus du conseil départemental et des représentants de la filière viticole. 

Les viticulteurs se sont offusqués d'un panneau de prévention qui n'attaque personne, à part l'abus d'alcool.

"On est très vigilant sur la manière dont les choses sont perçues. C'est très important pour nous d'avoir des messages clairs", se défend l’institution dont le siège est à Nantes. Cette décision a créé un début de polémique et mis en colère la Ligue contre la violence routière de Loire-Atlantique. "Les viticulteurs se sont offusqués d'un panneau de prévention qui n'attaque personne, à part l'abus d'alcool, regrette Claude Chabot, le porte-parole de l'association qui parle d'une "grave erreur". Le conseil départemental avait eu une très bonne idée. C'est étonnant qu'ils aient réagi comme ça."

Cette année, le département a décidé d'investir 59 000 euros dans cette campagne de prévention qui prévoit de diffuser des spots radio et d'installer 30 panneaux centrés sur les excès de vitesse et l'envoi de SMS au volant. Compte tenu les modifications engagées, le coût devrait finalement être plus élevé que prévu. "Les vendeurs de téléphone portable pourraient aussi se sentir visés", ironise Claude Chabot.  Entre septembre 2019 et août 2020, 65 personnes sont mortes dans un accident de la route en Loire-Atlantique, soit 7 de plus que l'année précédente. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess