Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loire-Atlantique : les établissements pour personnes âgées peinent à recruter pour cet été

lundi 4 juin 2018 à 3:09 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Les directeurs d'établissements pour personnes âgées tiennent leur congrès national pendant deux jours à Nantes.Ils évoqueront sûrement leurs difficultés à recruter du personnel. L'association Bois et Brière qui gère deux Ehpad près de Pont-Château recherche deux infirmiers et trois aide-soignants.

Il manque deux infirmières et trois aide-soignants pour cet été à Saint-Gildas-Des-Bois
Il manque deux infirmières et trois aide-soignants pour cet été à Saint-Gildas-Des-Bois © Radio France - Anne Patinec

Loire-Atlantique, France

Le directeur de l'association Bois et Brière, Luc Grousset, n'en dort plus la nuit. Pour assurer cet été le fonctionnement de ses deux Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) La Sainte-Famille (Saint-Gildas-Des-Bois)  et Les Ajoncs (Sainte-Reine-De-Bretagne), qui accueillent 145 résidents, il lui faut trouver en urgence deux infirmiers et trois aide-soignants . Il cherche depuis le mois de mars, s'est déplacé dans les écoles, a passé des annonces via les réseaux sociaux, a contacté la presse locale, mais sans résultat pour l'instant. 

Avant je recevais une dizaine de CV par semaine, aujourd'hui ce n'est même pas un.  Nous souffrons d'un manque d'attractivité qui s'est aggravé à cause de l'image donnée par certains établissements qui connaissent des problèmes de sécurité, de maltraitance, mais ce n'est pas la généralité. Il se passe des choses merveilleuses dans les établissements, sur des gestes du quotidien,  un sourire, une écoute" Luc Grousset, directeur de l'association "Bois et Brière

Le plan de la Ministre ne répond pas aux priorités

Dans son plan d'action pour les Ehpad, la Ministre de la santé, Agnès Buzyn prévoit notamment la présence d'une infirmière de nuit dans les établissements. Mais pour Luc Grousset ce n'est pas la priorité

Une infirmière de nuit peut être un plus, mais ce n'est pas la priorité. Quelqu'un qui fait un AVC en pleine nuit n'empêchera pas une hospitalisation, même si on a une infirmière. Alors qu'une infirmière, deux infirmières, trois aide-soignantes, quatre aide-soignantes de jour permettraient d'être à la hauteur de ce qu'un résident est en droit d'attendre" Luc Gousset

La pénurie de personnel est plus importante en zone rurale mais touche tous les établissements. Pour accroître l'attractivité, les directeurs d'établissements sont conscients qu'il faudrait augmenter les salaires mais cela nécessite un geste des autorités. 

En zone rurale comme à Saint-Gildas-Des-Bois ,la désertification médicale vient s'ajouter à la pénurie de personnel , ce qui entraîne des hospitalisations supplémentaires des personnes âgées.