Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loire-Atlantique : petit-déjeuner gratuit à l'école

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ils prennent leur petit-déjeuner à l'école gratuitement. Du pain, du beurre, du jus d'orange, du jambon. Ça se passe à Machecoul, dans le pays de Retz. 84 élèves de l'école Jacques-Yves Cousteau expérimentent une mesure gouvernementale. 11 autres écoles de Loire-Atlantique sont concernées.

Le petit-déjeuner, varié et équilibré, est servi en classe (droits réservés)
Le petit-déjeuner, varié et équilibré, est servi en classe (droits réservés) -

Machecoul, France

L'école publique Jacques-Yves Cousteau de Machecoul fait partie des douze écoles de Loire-Atlantique à tester depuis quelques jours le petit déjeuner en classe. Une mesure souhaitée par le gouvernement dans le cadre du plan pauvreté

Un petit-déjeuner pris en classe deux matins par semaine

Ils sont en CP, CE1 et CE2.  Le petit-déjeuner en classe est proposé à 84 élèves deux fois par semaine. 

Je mange pas à la maison mais je mange à l'école, c'est ça qui est bien - un élève de l'école Jacques-Yves Cousteau

Avant l'expérimentation quatre élèves sur dix suivaient les cours le ventre vide. Ces mamans apprécient les changements d'habitude :

C'est plus varié. Ils leur proposent du jus d'orange, des céréales, ça change tous le temps (...). C'est très bien pour les enfants qui  n'ont pas le temps de déjeuner le matin ni forcément les moyens.

Pour la directrice Linda Smaïli, cela permet aux enfants d'apprendre le b.a.-ba de l'équilibre alimentaire :

Dans les classes on a fait un travail sur l'équilibre alimentaire. Ils identifient bien les familles d'aliments et savent que si ils ont pris une banane, ils ne peuvent pas prendre une pomme"

Le petit-déjeuner est livré par une société de restauration, et c'est la mairie qui avance les frais remboursés par l'Education nationale, 68 centimes d'euros par élève explique l'adjointe en charge de l'enfance, de la jeunesse et de la famille Marie-Paule Grias  :

J'ai une priorité absolue sur le bien-être et le bien-vivre ensemble"

Le projet dépasse les limites de l'école puisque ce lundi 16 élèves en SEGPA au collège Raymond Queneau rendent visite aux enfants de l'école Jacques-Yves Cousteau. Ils prévoient des jeux autour de l'équilibre alimentaire et la fois suivante ils leur prépareront eux-même du pain.

A gauche, la directrice de l'école Jacques-Yves Cousteau de Machecoul, Linda Smaïli. A droite l'adjointe en charge de la petite enfance Marie-Paule Grias. - Radio France
A gauche, la directrice de l'école Jacques-Yves Cousteau de Machecoul, Linda Smaïli. A droite l'adjointe en charge de la petite enfance Marie-Paule Grias. © Radio France - Pascale Boucherie

Les autres écoles de Loire-Atlantique concernées par ce dispositif se trouvent à Préfailles, Paimboeuf, Riaillé, Trans-sur-Erdre et Saint-Nazaire.