Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : plus de 4.000 personnes rassemblées en hommage au professeur assassiné dans les Yvelines

-
Par , France Bleu Loire Océan

Au pied du monument aux 50-Otages, à Nantes, plus de 4.000 personnes se sont rassemblées, ce dimanche après-midi. Elles ont rendu hommage à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie assassiné, vendredi dernier, près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines.

Plus de 4.000 personnes rassemblées devant le monument aux 50-Otages à Nantes, pour rendre hommage au professeurs assassiné dans les Yvelines.
Plus de 4.000 personnes rassemblées devant le monument aux 50-Otages à Nantes, pour rendre hommage au professeurs assassiné dans les Yvelines. © Radio France - Dylan Jaffrelot

Entre 4.000 et 5.000 personnes se sont rassemblées devant la préfecture de Nantes, ce dimanche après-midi . Des citoyens et des enseignants sont venus rendre hommage au professeur assassiné par un jeune Russe de 18 ans, ce vendredi soir, près de son collège, à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Ce professeur d'histoire-géographie avait montré des caricatures du prophète Mahomet, lors d'un cours sur la liberté d'expression. 

Silence et applaudissements

De nombreuses personnes ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Laïcité" ou encore "Liberté". D'autres, ont arboré des caricatures et des couvertures de Charlie Hebdo. "Je suis en colère, lâche spontanément Nicolas. Je suis venu ici pour défendre la liberté d'expression."

Nicolas est venu défendre la liberté d'expression avec ses quelques mots.
Nicolas est venu défendre la liberté d'expression avec ses quelques mots. © Radio France - Dylan Jaffrelot
Des personnes sont venues avec couverture de Charlie Hebdo.
Des personnes sont venues avec couverture de Charlie Hebdo. © Radio France - Dylan Jaffrelot

Après plusieurs minutes de silence et de recueillement, la foule s'est mise à applaudir pendant de longues minutes. Ensuite, des représentants syndicaux ont pris le micro pour un discours simple, rapide et plein de pudeur. Ils ont déclaré soutenir tous les professeurs et qu'ils continueraient de se battre. 

1.300 personnes à La Roche-sur-Yon

Certaines personnes ont déposé des pancartes et des gerbes de fleurs au pied de la statue. Vers 16 heures 30, la foule a commencé à se disperser dans le calme. En Vendée, 1.300 personnes se sont également rassemblées, place Napoléon à la Roche-sur-Yon. Le cortège s'est ensuite dirigé vers la préfecture où une gerbe de fleurs a également été déposée. 600 personnes se sont aussi rassemblées à Saint-Nazaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess