Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loire : comment internet a changé la vie des généalogistes

mardi 6 décembre 2016 à 18:33 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Il y a 15 ans, les Archives départementales de la Loire ont commencé à numériser et à mettre en ligne leurs documents. Les Archives municipales de Saint-Étienne ont elles démarré en 2007. Un service gratuit et très pratique qui complète celui des sites spécialisés privés et payants.

Plus de 2.7 millions de pages sont numérisées aux Archives départementales de la Loire
Plus de 2.7 millions de pages sont numérisées aux Archives départementales de la Loire © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

La généalogie intéresse 7 Français sur 10 selon une étude OpinionWay pour le site spécialisé Filae.com. Ce site internet lancé ce lundi -et parrainé par Stéphane Bern- succède à Genealogie.com. Pour la première fois en France, Filae rend accessibles et instantanément consultables les 250 millions d’actes originaux des naissances, mariages et décès de nos ancêtres ayant vécu en France au XIXe siècle.

En fait Filae, compile les documents numérisés par les Archives départementales de toute la France. Avec une différence tout de même : on peut faire une recherche par nom directement, sans avoir à feuilleter les photos des registres numérisés. Le problème c'est également que Filae va devenir payant à partir du 13 décembre. Alors que les Archives départementales, comme les Archives municipales, elles, sont gratuites. Pour autant, pour Jean-François Lafay, responsable de la numérisation et du site internet des Archives départementales de la Loire, Filae n'est pas un concurrent des Archives. Les deux sites sont complémentaires.

Jean-François Lafay, responsable de la numérisation et du site internet des Archives départementales de la Loire

La mise en ligne a débuté il y a 15 ans aux Archives de la Loire. Avec, en priorité, les documents les plus fragiles, mais également les plus consultés, notamment par les généalogistes (état civil, registres paroissiaux, recensements de population et tables décennales). Actuellement le Département propose plus de 2.7 millions de pages numérisées. Elles compilent les archives de toutes les communes de la Loire. Tous les états civils par exemple sont sur internet jusqu'en 1914 pour l'arrondissement de Saint-Étienne, jusqu'en 1900 pour les arrondissements de Montbrison et de Roanne. En revanche, au delà de ces dates, il faut se rendre directement dans les communes. Mais à Saint-Étienne, de nombreuses archives sont également numérisées.

Reportage de Mathilde Montagnon

En 2017, les Archives départementales de la Loire vont proposer sur internet le registre des enfants trouvés et les archives de l'école des mines. Des témoignages audio de poilus seront numérisés et disponibles en salle de lecture. Toujours l'an prochain, les Archives municipales de Saint-Étienne mettront sur internet les plans de la SSCM (future Comédie), 3500 affiches depuis le XIXe siècle et les différents magazines municipaux depuis le premier numéro (Vivre à Saint-Étienne (1977-1983) ; Aujourd'hui Saint-Étienne (1983 à 2013) ; Sainté Mag puis Saint-Étienne le magazine (2014 à 2016). Enfin, un outil de consultation d'archives orales sera disponible début 2017 (c'est un cas unique en France) avec des témoignages d'anciens Résistants, de joueurs de l'ASSE, les conseils municipaux de 1983 et 1984, etc. Les archives de Saint-Étienne proposent actuellement plus de 600 000 images sur internet.