Société

Loire : le dispositif d'hébergement d'urgence pour la période hivernale renforcé

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 9 novembre 2016 à 19:12

les maraudes seront encore renforcées cette année
les maraudes seront encore renforcées cette année © Radio France - yves renaud

Le préfet de la Loire a annoncé ce mercredi 303 places supplémentaires d'hébergement d'urgence, en cas de besoin, pour la période qui va du 1er novembre au 31 mars

C'est une fois encore la chute des températures qui permettra d'activer ce plan qui a été présenté mercredi 9 novembre officiellement aux associations qui interviennent sur le terrain. Un renforcement du plan hivernal dont se félicite Didier Couteaud, le directeur départemental de la cohésion sociale dans la Loire.

Didier Couteaud, le directeur de la cohésion sociale Loire

Ces 303 places nouvelles, viendront s'ajouter aux 1037 places déjà existantes dans le département.

Ce plan d'hébergement hivernal s'appuie largement sur le 115, le N° d'alerte grand froid.

Mais les maraudes, la Croix rouge, les pompiers, la police, la gendarmerie et les citoyens seront aussi des relais sur terrain pour détecter les cas d'urgence. L'an dernier, le 115 a reçu 21 000 appels dans la Loire, mais au final 1000 personnes ont pu être logées grâce à ce système. L’explication est simple les mêmes personnes peuvent appeler 15 a 20 fois dans le courant de l'hiver pour être prises en charge.

La préfecture en tout cas se félicite que l'an dernier personne n'ait eu à dormir dans la rue pendant la période critique (Didier Couteau, directeur de la cohésion sociale).

Ce sont bien sur les agglomérations de Roanne et Saint Étienne qui sont les plus mobilisées pour l'accueil des sans domicile fixe. Les gares de Riorges, Roanne et Saint-Étienne auront également des points d'accueil direct et les maraudes démarreront dès 6 heures le matin à titre expérimental, pour s'achever aux environs de 22 heures.

Evence Richard le préfet de la loire  - Radio France
Evence Richard le préfet de la loire © Radio France - yves renaud

Le préfet de la Loire, Évence Richard, précise également que ce plan d’hébergement d'urgence hivernal n'a rien à voir avec la mise en place des accueil des migrants de Calais à Valfleury ou Saint-Denis-de-Cabane.