Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : le président du conseil départemental Georges Ziegler est candidat à sa succession

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La question était en suspens depuis plusieurs semaines. Georges Ziegler l'annonce officiellement ce mercredi : il est bien candidat à sa succession au poste de président du conseil départemental de la Loire. Les élections départementales, comme les élections régionales, sont prévues en juin.

Georges Ziegler en octobre 2020.
Georges Ziegler en octobre 2020. © Maxppp - Rémy Perrin.

Il l'annonce ce mercredi matin sur France Bleu Saint-Étienne Loire. Georges Ziegler, président Les Républicains du conseil départemental de la Loire, est candidat à sa succession pour les prochaines élections départementales, qui auront lieu les 20 et 27 juin prochain. A ses côtés, "la même équipe qu'il y a six ans", confie le Ligérien de 71 ans, lui qui avait laissé planer le doute ces dernières semaines. 

Dans ce contexte de crise sanitaire, Georges Ziegler est bien conscient que l'avantage sera donné au président sortant. "Je reconnais qu'il peut y avoir effectivement une prime au sortant", explique l'actuel président du département. "Mais bon, la prime au sortant, c'est aussi la gestion qui a été faite. Si les électeurs n'étaient pas contents de la gestion qui a été menée, pour le dire aussi."

Une campagne sans meeting ni distribution de tracts ?

Favorable, comme la majorité des maires de son département, au maintien des élections départementales et régionales en juin, il estime "que la démocratie mérite qu'on fasse des sacrifices", en référence à la campagne à venir qui ne ressemblera à aucune autre. "Il faudra effectivement travailler différemment, utiliser de nouveaux moyens comme les réseaux sociaux", confie Georges Ziegler. "Je pense que aussi, les candidats auront à cœur d'aller au devant des électeurs là où ce sera possible. On ne pourra sans doute pas faire de meeting ni distribuer des tracts dans la rue parce que cela posera des problèmes. Il faudra s'adapter, mais je pense que le débat d'idées sera plus important et qu'il permettra effectivement de faire des propositions aux électeurs qui pourront être intéressantes."

Des revalorisations de salaires pour les aides à domicile

C'est dans ce timing d'annonce de sa candidature que le président du conseil départemental prévoit d'annoncer des mesures de revalorisation de salaires pour les aides à domicile, alors que les salariés du secteur demandent depuis des mois une prime Covid pour leur engagement pendant la crise sanitaire. "Je suis contre les primes", répète Georges Ziegler. "Mais je suis pour une revalorisation des métiers, il n'est pas normal que des gens n'arrivent pas à avoir le SMIC au bout de 15 ans d'ancienneté. Le salaire qui doit reconnaître une qualification et l'utilité de ce métier. Il faut donner des perspectives aux gens et pas uniquement leur dire tiens, voilà 500 euros, calme toi, c'est fini."

"Le service d'aide à domicile, c'est essentiel", poursuit Georges Ziegler. "Nous avons une démographie au niveau des personnes âgées qui, à l'horizon 2030, va augmenter. En France, cette proportion des gens âgés de plus de 85 ans va augmenter de 100.000 personnes, soit 1.000 personnes de plus dans la Loire. Je pense que nous n'aurons pas les moyens d'augmenter le nombre de places en Ehpad de façon nécessaire et suffisante. Donc il faut bien envisager comment on va retarder le plus possible l'entrée des gens dans ces établissements, et ça passe par la possibilité de les maintenir à domicile, pour arriver à faire ce qu'on appelle l'Ehpad hors les murs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess