Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : les rythmes scolaires continuent de diviser

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Malgré l'avis défavorable du Conseil Supérieur de l'Éducation (CSE), le décret complémentaire porté par Benoît Hamon a été publié jeudi. La prochaine rentrée des classes - en septembre prochain - sera donc bien celle des nouveaux rythmes scolaires. Certains maires ligériens espèrent pouvoir faire entendre raison au nouveau ministre de l’Éducation Nationale.

rythmes scolaires 2
rythmes scolaires 2 © Radio France - claire charbonnel

« Assouplissement (...), expérimentations (...) », le décret complémentaire aux nouveaux rythmes scolaires permet de rassembler les activités périscolaires en une seule demi-journée. Il sera également possible d'allonger l'année scolaire en diminuant les vacances. Avec ces « aménagements », Benoît Hamon espérait faire taire la grogne des élus et des parents. Il n'en est rien. En plus de la considérer fatigante pour les enfants, la réforme leur paraît maintenant lourde à mettre en place en terme d'organisation. Il reste très peu de temps aux maires pour le faire. Et surtout pour Yves Nicolin, le nouveau maire (UMP) de Roanne, elle est trop chère.  Son prédécesseur, Laure Déroche (PS), avait mis en place la réforme dès septembre 2013. Elle aurait coûté 300.000 € à la commune du nord de la Loire, quand l'Etat n'allouait qu'une aide de 130.000 €.

« La note est beaucoup trop salée. Si l'Etat ne nous donne pas d'argent, nous ne proposerons rien aux enfants », Yves Nicolin, maire de Roanne.

Rythmes scolaires BOB

Ailleurs dans la Loire, les maires ne sont pas tous aussi réfractaires. A Montbrison par exemple, le nouveau maire (UMP, UDI, Modem) Christophe Bazile mettra en place la réforme. Il s'engage même à proposer des activités aux enfants. Son équipe travaille en ce moment-même leurs modalités de répartition et d'organisation, et étudie le volet financier.Sans faire de vague, Montbrison promet donc de rejoindre les douze communes de la Loire qui fonctionnent déjà avec les nouveaux rythmes scolaires. Parmi elles il y a La Talaudière. Ecoutez une maman qui en fait un bilan plutôt positif, et le maire de Saint-Étienne qui n'y croit pas.

"L'enfant est le grand oublié de cette réforme. J'ai demandé au ministre d'avoir le choix de l'appliquer ou non." —Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne.

Rythmes scolaires ENRO

"Ça permet à ma fille de voir l'école sous un autre angle. Et cette année, elle a mieux travaillé"—La maman de Zineb, scolarisée à La Talaudière.

Les rythmes scolaires sont l'objet de notre question du jour de ce lundi 12 mai :

Et vous, qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne idée de travailler le mercredi et de raccourcir les journées ? Comprenez-vous ces maires qui font de la résistance ?  Cette question n'est-elle pas devenue très politique, bien loin désormais des préoccupations sur le bien-être des enfants ? Si vos enfants sont déjà passés à la semaine de 4 jours et demi, votre avis nous intéresse tout particulièrement.  On attend vos commentaires à 8h15 au 04 77 10 00 10.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess