Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : les services de réanimation des hôpitaux de Saint-Étienne et de Roanne en grève

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Ils demandent une revalorisation des salaires et plus de formation, après plus d'un an à lutter contre le Covid-19. Les infirmiers, les aides-soignants et les kinés des services de réanimation sont en grève ce mardi. Le CHU de Saint-Étienne et le centre hospitalier de Roanne sont concernés.

Les infirmiers, les aides-soignants et les kinés de réa du CH de Roanne se sont rassemblés devant le parvis de l'hôpital.
Les infirmiers, les aides-soignants et les kinés de réa du CH de Roanne se sont rassemblés devant le parvis de l'hôpital. © Radio France - Clément Epinat.

Les professions paramédicales des services de réanimation veulent plus de reconnaissance. Les infirmiers, des aides-soignants et kinés de réa étaient appelés à faire grève partout en France ce mardi. Une grève symbolique, puisqu'ils sont réquisitionnés et qu'ils ne peuvent pas laisser leurs patients sans soins.

Revalorisation de salaires et formation

Ceux de Roanne se sont rassemblés devant le parvis du centre hospitalier pour brandir leurs pancartes. "La réanimation a été mise sur le devant de la scène avec l'épidémie de Covid-19", explique Clément Epinat, infirmier en réanimation à l'hôpital de Roanne depuis bientôt deux ans. "On a eu besoin de beaucoup de renforts d'infirmiers et d'aides-soignants pendant les vagues successives, et la formation n'a pas toujours pu être faite de manière optimale." Les grévistes demandent donc la création d'une formation diplômante ou par validation des acquis pour les nouveaux paramédicaux qui intègrent les services de réanimation. 

L'autre revendication concerne la revalorisation des salaires, alors qu'un infirmier titulaire en réanimation gagne entre 1 500 et 1 600 euros en début de carrière. "On souhaiterait nous aussi recevoir la nouvelle bonification indiciaire, comme nos collègues des services spécialisés comme les urgences ou la gériatrie", enchaîne Clément Epinat. Il s'agit d'une prime attribuée chaque mois au personnel des services "techniques".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une pétition et une vidéo sur les réseaux sociaux

Enfin, les paramédicaux de réanimation demandent plus de moyens humains pour améliorer la prise en charge des patients. "Il faut améliorer le ratio patient/soignant", confie l'infirmier. "Actuellement un aide-soignant s'occupe de 4 patients et un infirmier de 2,5 patients." En temps normal, le service de réanimation de l'hôpital de Roanne compte une quarantaine d'infirmiers, 25 aides-soignants et un kiné.

Selon les grévistes, le mouvement va se poursuivre. Une vidéo a été publiée sur YouTube, et une pétition concernant les principales revendications des paramédicaux circule en ce moment. Selon les grévistes de Roanne, elle aurait déjà recueilli plus de 400 signatures.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess