Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loiret : dans le Giennois, un rassemblement tzigane peut en cacher un autre

-
Par , France Bleu Orléans

Le traditionnel rassemblement tzigane Vie et Lumière a débuté ce dimanche à Nevoy, dans l'est du Loiret. Et si les riverains ne sont pas forcément ravis par cet événement, les choses ne devraient pas s'arranger : une deuxième semaine de célébration doit se tenir en août.

Entre 5 000 et 7 000 caravanes sont stationnées à Nevoy le temps de cet événement.
Entre 5 000 et 7 000 caravanes sont stationnées à Nevoy le temps de cet événement. © Radio France - Cyrille Ardaud

Nevoy, France

À Nevoy, près de Gien, dans le Loiret, le ballet de caravanes est presque continu depuis plusieurs jours. La traditionnel rassemblement tzigane Vie et Lumière a débuté ce dimanche 28 avril. Depuis 31 ans, à cette période de l'année, entre 15 000 et 20 000 personnes se retrouvent pour cet événement évangélique. Une semaine de prières, de baptêmes et de discussions autour de Dieu. 

"L'Etat nous a laissé tomber."

Mais du côté des habitants et des élus locaux, cette semaine de célébration n'est pas forcément vue d'un très bon œil. Certains dénoncent le bruit, la circulation routière, la saleté, le dérangement. Les relations fragiles entre gens du voyage et résidents ne devraient pas s'arranger carun deuxième événement du même genre devrait se tenir en août. Entre 25 000 et 30 000 personnes pourraient s'y rendre, et même si le pasteur Joseph Charpentier a bien essayé de trouver une autre solution, pour le moment il est dans l'impasse : "Depuis le mois de janvier j'ai fait des demandes auprès du ministère de l'Intérieur et du ministère des Armées pour avoir un autre terrain. Cette année, l'Etat ne nous mettra pas de terrain à disposition." Il poursuit : "Nous avions trouvé une propriété qui nous convenait près de Châteauroux, nous souhaitions l'acheter, mais l'Etat nous a laissé tomber. Il devait nous aider administrativement. La décision n'a pas encore été prise, mais il y a de grandes chances pour que le rassemblement d'août se fasse ici, à Nevoy."

"Il y a de grandes chances pour que le rassemblement d'août se fasse ici, à Nevoy." - Le pasteur Joseph Charpentier

"Nous ne voulons pas créer de tensions dans le Giennois."

Mais il ne faut pas croire qu'organiser deux rassemblement au même endroit et à quelques mois d'écart réjouisse la pasteur, bien au contraire : "Certes, nous sommes chez nous. Mais nous ne voulons pas créer de tensions dans le Giennois. Depuis quelques années nos relations avec les élus et les habitants s'améliorent et ce serait dommage de gâcher ça par un deuxième rassemblement."

Marc Vaise participe tous les ans au rassemblement, et il a parfois un peu de mal à comprendre les crispations que l’événement suscite : "Un tel rassemblement ça fait du bruit, ça bouge beaucoup. Mais par rapport à des rassemblements pour des artistes ou autre, c'est minime. Et puis on se sent chez nous, on est bien ici, on est habitué à la région. C'est une minorité qui trouve à redire."

Des participants habitués à une certaine défiance

De son côté William Vercruysse l'affirme, les tensions provoquées par l'événement de Vie et Lumière sont les mêmes que le reste de l'année, lorsqu'il ne s'agit que d'installer quelques dizaines de caravanes dans une commune : "Tous les ans c'est pareil. C'est comme les aires de grand passage, dans beaucoup d'endroits les riverains ne veulent pas de nous. Si on devait prêter attention à ça on deviendrait racistes on aurait de la haine pour les gens, et ce n'est pas notre cas." 

Le rassemblement de Vie et Lumière doit se terminer le dimanche 5 mai.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans