Société

Loiret : les campagnes vont-elles être vraiment mieux connectées à Internet ?

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans et France Bleu vendredi 15 janvier 2016 à 6:55

Le nouveau central téléphonique de Dry
Le nouveau central téléphonique de Dry © Radio France - Stéphane Barbereau

Le Conseil Départemental du Loiret promet le très haut début pour les 334 communes du Loiret pour 2024. France Bleu Orléans est allée voir dans la commune de Dry, tout juste connectée, si la promesse était réalisable.

C'est une commune de 1 400 habitants, proche d'Orléans, à 30 kilomètres à l'ouest mais en terme de connexion Internet, on est à des années lumières des vitesses rapides de navigation que l'on peut connaître dans les grandes villes. On atteint difficilement le débit d'1Mo quand on affiche 100Mo dans certains secteurs d'Orléans.

L'entrée de la commune de Dry, située à 30 kms d'Orléans - Radio France
L'entrée de la commune de Dry, située à 30 kms d'Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Résultat, "ça rame", les pages internet peuvent mettre beaucoup de temps à s'afficher. Jean-Pierre Volatron, 83 ans, a une connexion très faible qui lui coûte 30€ par mois :

Il faut que j'attende que ce soit chargé pour pouvoir voir l'image, ça peut être de l'ordre d'une minute

Jean-Paul Volatron, un habitant de Dry (mal) connecté à Internet - Radio France
Jean-Paul Volatron, un habitant de Dry (mal) connecté à Internet © Radio France - Stéphane Barbereau

Témoignage d'un habitant de Dry

5 kilomètres de câbles en fibre optique

Jusque-là, Dry était raccordée à Cléry Saint André via des câbles en fil de cuivre. 5 kilomètres séparent les deux communes. Or, pour les connexions internet, plus on s'éloigne d'un central téléphonique plus le débit sera faible. Du coup, à Dry, on avait même pas l'ADSL, pour le plus grand malheur des habitants, des entreprises et du maire, Jean-Marie Cornière :

Une société met une journée pour envoyer un plan. Avec un débit de 500 ko, comment voulez-vous envoyer un plan de plusieurs méga ? Ils lancent, ça part la nuit et des fois ça coupe.

Jean-Marie Cornière, le maire de Dry - Radio France
Jean-Marie Cornière, le maire de Dry © Radio France - Stéphane Barbereau

Ecoutez le maire de Dry

Depuis début janvier, on a donc prolongé le réseau très haut débit de Cléry jusqu'à Dry. On a construit un PRM (point de raccordement mutualisé), une sorte d'armoire téléphonique beige, encastrée dans un mur de la mairie, en face de l'Eglise.

L'armoire téléphonique de Dry d'où partiront les connexions internet - Radio France
L'armoire téléphonique de Dry d'où partiront les connexions internet © Radio France - Stéphane Barbereau

C'est là que les opérateurs (Orange, SFR et bientôt Free) viendront connecter leurs abonnés. Explications techniques d'Eric Duvezin, responsable déploiement chez Loiret THD, la filiale de SFR choisie par le Département du Loiret pour le plan très haut débit :

Maintenant quelqu'un qui est à 2 kilomètres d'ici va pouvoir avoir un débit confortable, alors qu'en étant à 7 kilomètres de Cléry, il avait rien du tout

Pourquoi le débit internet sera meilleur à Dry

La nouvelle armoire téléphonique de Dry permettra une connexion ADSL - Radio France
La nouvelle armoire téléphonique de Dry permettra une connexion ADSL © Radio France - Stéphane Barbereau

Mais personne ne se risque à donner un débit garanti. Tout juste Loiret THD consent à avancer une fourchette :

Le voisin en face, il devrait avoir sans problème 20Mo, et quand on va s'éloigner à 2 kilomètres, on peut s'attendre à avoir 8Mo

Quel débit pour les habitants connectés au réseau THD du Département ?

Petits mensonges en débit

Le très haut débit affiché sur le papier n'est donc pas tout à fait vrai. Le THD débute à 30Mo, la nouvelle connexion promise sera bien en-dessous, mais bien au-dessus du débit précédent. Dry sera donc plutôt connectée en ADSL et c'est déjà bien suffisant pour regarder notamment la télé sur internet. Frédéric Néraud, le vice-président du Conseil Départemental, reconnaît d'ailleurs qu'il est impossible de connecter tout le département en très haut débit :

L'idée c'est de résorber une zone blanche. Grâce à cet équipement, ça va changer la vie des habitants

Frédéric Néraud, vice-président du Conseil Départemental du Loiret - Radio France
Frédéric Néraud, vice-président du Conseil Départemental du Loiret © Radio France - Stéphane Barbereau

Ecoutez Fréréric Néraud, vice-pdt du Loiret

Pas de THD pour les particuliers, cela coûterait beaucoup trop cher. A Dry, amener la fibre jusque dans la commune a nécessité de creuser une tranchée sur 5 kilomètres. Le chantier a coûté 120 000€, soit un coût de la fibre au kilomètre de 24 000€. Généraliser le THD à toute la commune, avec des hameaux éloignés, serait impossible à rentabiliser compte tenu du faible nombre d'habitants. En revanche, il y aura bien une connexion très haut débit dans l'école de Dry. Ce sera le seul endroit de la commune :

D'ici 2024, le Département apportera à chaque commune du Loiret un point d'accès au THD, en général à l'école ou la mairie

Les promesses du Département pour les communes rurales

Ce plan de connexion de tout le Loiret au Très Haut Débit coûtera 140 millions d'euros d'ici 3 ans (dont 45 millions payés par le Conseil Départemental), 300 millions au total d'ici 2024. 55 sites prioritaires doivent être raccordés en ce début d'année 2016.

Partager sur :