Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loiret : les chefs-restaurateurs sont sur leur 31 pour le réveillon

-
Par , France Bleu Orléans

C'est le point final d'une année noire pour les restaurateurs mais le réveillon de la Saint Sylvestre leur permet de terminer 2020 sur une note positive. Au restaurant gastronomique "Le Lancelot" à Chilleurs-aux-Bois, la cheffe Catherine Delacoute a enregistré plein de commandes pour ce 31 décembre.

Restaurant gastronomique Le Lancelot à Chilleurs-aux-Bois
Restaurant gastronomique Le Lancelot à Chilleurs-aux-Bois © Radio France - Lydie Lahaix

La plupart des chefs-cuisiniers du Loiret ont mis les petits plats dans les grands pour satisfaire leurs clients. Ils proposent un menu spécial et à emporter, puisqu'ils sont toujours fermés (la réouverture n'est pas prévue au mieux avant le 20 janvier) à cause de la crise du Covid 19.

Forte demande pour la vente à emporter

Le service des 31 décembre-1er janvier est traditionnellement pour eux une grosse journée, beaucoup affichent complet ce soir-là. Cette année, avec la crise sanitaire, les commandes en ligne et par téléphone se sont multipliées, certains ont carrément arrêté de les prendre depuis plusieurs jours. 

Les chefs se sont donc affairés derrière leurs fourneaux, jusqu'au dernier moment avec un double objectif : satisfaire leurs clients et se faire plaisir.

La cheffe de l'établissement Catherine Delacoute
La cheffe de l'établissement Catherine Delacoute © Radio France - Lydie Lahaix

"Cela nous remonte le moral de travailler" explique Catherine Delacoute, la cheffe du restaurant gastronomique "Le Lancelot" à Chilleurs-aux-Bois. 

Pour ce réveillon de la Saint Sylvestre, elle a imaginé un menu spécial Nouvel An, qui est différent de celui de Noël "parce que beaucoup de clients nous ont commandé pour les deux fêtes, on a des habitués qui viennent de Pithiviers, Orléans, Olivet mais il y a aussi des clients qui nous ont découvert car ils ont l'habitude maintenant de la vente en ligne". 

Catherine Delacoute reconnait que la vente à emporter est un succès, mais elle a ses contraintes avec les  charges de personnel et c'est compliqué à assumer.

La cuisine du Lancelot
La cuisine du Lancelot - Lydie Lahaix

Les clients ont déjà répondu présent à Noël et ils sont là cette fois encore, cela nous redonne un peu d'espoir 

L'année 2020 a été terrible avec le premier confinement au printemps, "c'était moralement très dur" admet la cheffe du Lancelot, qui est restée fermée comme ses collègues durant deux mois. 

Ensuite à la réouverture, l'activité a bien redémarré, "nous avons fait des mois excellents en juillet, septembre et octobre avant que ne survienne le reconfinement" dit-elle. 

Mais novembre a mis un coup sur la tête à cette équipe de 6 personnes, cuisiniers, pâtissiers, apprentis, un nouveau coup d'arrêt difficile à encaisser, moralement et financièrement

Avenir incertain avec la crise sanitaire

"Je ne suis sûre de rien même si mon restaurant est bien connu, il est ouvert depuis 25 ans, mais aujourd'hui il y a les charges, les aides et les prêts il faudra bien les rembourser en 2021, 2022". 

L'avenir s'annonce très compliqué même si nous avons bien travaillé durant ces fêtes maisje vais faire un quart de mon chiffre d'affaires en décembre, ce n'est pas assez" explique Catherine Delacoute.

La cheffe a imaginé pour le 31 décembre un menu différent de Noël
La cheffe a imaginé pour le 31 décembre un menu différent de Noël - Lydie Lahaix

Passion du métier et des bons produits travaillés

Les réservations pour le réveillon du 31 décembre-1er janvier ont redonné le sourire à toute l'équipe du restaurant. Noël avait déjà été une bonne journée avec 200 commandes. 

Et là pour la Saint Sylvestre c'est encore mieux, 250 commandes reçues.

Catherine Delacoute très attentive derrière ses fourneaux
Catherine Delacoute très attentive derrière ses fourneaux - Lydie Lahaix

Alors coté cuisine, la cheffe propose au menu de ce 31 décembre : une lotte avec des saint-jacques ou un tournedos de filet de boeuf avec un coeur de ris-de-veau, en entrée un foie gras à la truffe de Bourgogne et aux pruneaux confits et en dessert "une étincelle aux fruits exotiques avec un biscuit noisettes, chocolat, mangue et un coulis d'ananas aux épices", pour finir sur une note légère cette année 2020 particulière, "on en a bien besoin" dit-elle. 

Les clients vont venir, ce jeudi, récupérer les menus qu'ils ont commandés
Les clients vont venir, ce jeudi, récupérer les menus qu'ils ont commandés - Lydie Lahaix

Les restaurants sont ouverts ce 31 décembre uniquement pour les clients qui viennent récupérer leurs commandes. Si vous ne l'avez pas fait et que vous n'avez encore rien prévu pour votre dîner ou pour le déjeûner du 1er janvier,  la seule solution c'est de vous mettre à cuisiner dès maintenant !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess