Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu : première soirée de contrôle du respect des nouvelles mesures avec la police d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Le couvre-feu nocturne est entré en vigueur dans le Loiret pour une durée de six semaines. Ce samedi, la police a effectué les premiers contrôles dans les rues d'Orléans et de Montargis. Pour ce premier soir de couvre-feu à 21h, les forces de l'ordre ont fait preuve de pédagogie.

Le couvre-feu nocturne concerne tout le département du Loiret, entre 21h et 6h du matin
Le couvre-feu nocturne concerne tout le département du Loiret, entre 21h et 6h du matin © Radio France - Cécile Da Costa

Peu après 21 heures ce samedi, les rues du centre-ville d'Orléans se vident rapidement. Jusqu'à 6h du matin, les restaurants ferment leurs portes, sauf pour la livraison ou la vente à emporter, et plus personne n'est autorisé à circuler, à pieds, à vélo ou même en voiture, sauf avec un motif dérogatoire valable et une attestation. 

Pour cette première soirée de couvre-feu à 21 heures, la police effectue des contrôles dans des zones habituellement très fréquentées. "On vérifie que les gens portent bien le masque, à l'intérieur et à l'extérieur des établissements, qu'ils respectent le couvre-feu et qu'ils ont une attestation en règle", détaille l'officier de police. De telles opérations de contrôle auront lieu quotidiennement jusqu'à la levée du couvre-feu

Alors que les orléanais sont presque tous rentrés chez eux, les livreurs s'emparent des rues, en scooter ou à vélo. Ils sont autorisés à circuler dans le cadre de l'exercice de leur profession. Lors des contrôles, il leur faut donc présenter une attestation de déplacement (à retrouver ICI) remplie en cochant le bon motif dérogatoire, un justificatif professionnel, et une pièce d'identité

Une heure après le début du couvre-feu, quelques passants marchent encore dans les rues. "Le couvre-feu c'est aussi à Orléans ?", s'étonne l'un d'entre eux alors qu'un policier le contrôle. Ce samedi, les forces de l'ordre restent indulgentes, et misent sur la pédagogie

Quelques verbalisations

Pour beaucoup, ce sont les motifs dérogatoires qui sont difficiles à comprendre. Dans sa voiture, un père de famille est contrôlé par la police alors qu'il part chercher son fils à la gare d'Orléans. "Ce n'est pas un motif familial impérieux", explique l'officier de police. 

Ce samedi, la police a tout de même verbalisé une douzaine de personnes à Orléans et Montargis. L'amende pour violation du couvre-feu s'élève à 135 euros, et 1.500 euros en cas de récidive.  

► Pour être en règle pendant le couvre-feu nocturne, pendant six semaines, il vous faut une attestation de déplacement, datée du jour, en cochant le bon motif de déplacement, et une pièce d'identité à votre nom. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess