Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lomme : le maire appelle à manifester contre les installations illégales de gens du voyage

mercredi 16 mai 2018 à 18:07 Par Antoine Sabbagh et Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

Le maire PS de cette commune de la périphérie lilloise est exaspéré par ces installations et l'absence de réaction des autorités. En ce moment, 150 caravanes stationnent illégalement dans la ville. L'élu appelle les habitants à manifester le 26 mai devant la préfecture.

Une quarantaine de caravanes sont installées depuis 10 jours au stade des Ormes à Lomme
Une quarantaine de caravanes sont installées depuis 10 jours au stade des Ormes à Lomme © Radio France - Antoine Sabbagh

Lomme, Lille, France

"J'en suis déjà à 47 demandes d'expulsion depuis le début de l'année. Et l'an passé j'en ai déposé 87". Voilà une comptabilité dont Roger Vicot, le maire socialiste de Lomme, se passerait bien. Sa commune de 19 000 habitants est l'une des plus concernées de la métropole par les installations illégales de gens du voyage. "En ce moment nous recensons 150 caravanes sur 7 implantations illégales. Des parkings de grande surface, de cinéma, dans le centre-ville, mais aussi au stade des Ormes", explique Jérôme Collet, en charge des services à la population.

L'aire de saut en longueur est inutilisable en raison de bouchons jetés dans le sable - Radio France
L'aire de saut en longueur est inutilisable en raison de bouchons jetés dans le sable © Radio France - Antoine Sabbagh

Et justement au stade des Ormes, cette arrivée de 46 caravanes depuis une dizaine de jours a contraint le club a annuler les entraînements de ses 430 licenciés. "Les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Il y a eu de la tension la semaine dernière avec une voiture de gens du voyage qui pétaradait près de la piste d'entraînement. Et puis notre installation de saut à la perche a été renversée, le matelas pour le saut en hauteur a été déplacé. Sans compter les excréments que l'on retrouve dans les tribunes", se désole Yann Laurens l'un des entraîneurs. Et c'est la mort dans l'âme que le club va devoir annuler un meeting important prévu mercredi prochain. 

Des dégâts chiffrés à plus de 250 000 euros

Ici, comme à chaque fois, la mairie a pourtant immédiatement réclamé aux autorités une expulsion. Mais rien ne bouge, ou alors trop lentement. "Nous avons fait la demande dès le lendemain de leur arrivée, il y a 10 jours et aujourd'hui rien ne s'est passé. Pendant ce temps-là nous subissons des dégradations. Les gens du voyage se branchent sur l'EDF et les bouches à incendie pour avoir de l'électricité et de l'eau" poursuit Jérôme Collet. 

Pour une occupation de ce même stade l'été dernier, la mairie de Lomme avait chiffré les dégâts à plus de 250 000 euros, en raison de nombreux vols de câbles. Cette fois à Lomme, le portail d'entrée a été découpé à la disqueuse et des bennes censées empêcher le passage ont été déplacées. D'où la colère du maire qui appelle les habitants à manifester devant la préfecture à Lille le 26 mai pour demander des mesures exceptionnelles et une plus grande réactivité des services de police.

Des sacs d'ordures s'accumulent le long des tribunes du stade - Radio France
Des sacs d'ordures s'accumulent le long des tribunes du stade © Radio France - Antoine Sabbagh

Du côté des gens du voyage, peu de personnes acceptent de s'exprimer au micro. Mais tous expliquent ne pas avoir le choix. "Nous n'avons pas de terrain, on manque de places dit l'un d'eux. Si on avait des terrains on ne serait pas obligés de venir faire ça. Et quand on veut acheter des terrains les maires nous mettent des bâtons dans les roues" affirme Jacqueline devant sa caravane.

La métropole lilloise connaît un manque de places d'accueil

Et effectivement, il manque des places. La métropole européenne de Lille estime qu'il en manque 400, obligeant 300 caravanes à stationner de manière illicite. Et malgré la loi qui oblige toutes les communes de plus de 5 000 habitants à proposer une aire d'accueil, seules 20 villes, sur les 90 que comptent la MEL, participent à l'offre d'accueil des gens du voyage.

Le reportage d'Antoine Sabbagh

Roger Vicot en appelle à Gérard Collomb

Invité de France Bleu Nord ce jeudi matin, le maire PS de Lomme, Roger Vicot a expliqué son appel à manifester lancé aux habitants le 26 mai prochain devant la préfecture du Nord :

J'en ai assez de demander l'intervention des forces de l'ordre triis fois par semaine. Maintenant ça suffit !

L'élu se dit lassé de se voir répondre que "c'est compliqué", parce que la police manque d'effectifs pour exécuter les décisions de justice. Roger Vicot ne pointe pas du doigt particulièrement le préfet mais le Ministre de l'Intérieur :

Gérard Collomb qui ne cesse de nous dire sur tous les tons et quelle que soit  : force doit rester à la loi. Je lui donne à Lomme une occasion unique de mettre en pratique ce slogan

Pour autant, Roger Vicot balaie les craintes sur le risque d'accentuer le discours haineux anti-gens du voyage : 

Si des discours de haine devaient apparaître, je m'en détacherai