Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Longevelle-sur-Doubs : des galettes coquines qui se vendent comme des petits pains pour l'épiphanie

samedi 6 janvier 2018 à 21:30 Par Laura Lavenne, France Bleu Besançon et France Bleu

Le week-end du 6 janvier, on fête l'épiphanie ! Ce sera galette des rois au déssert ou au petit-déjeuner. Pour varier les plaisirs, Cyril Demoulin, artisan-pâtissier de Longevelle-sur-Doubs, près de Montbéliard, commercialise des galettes coquines. L'opération fait recette.

Les fèves coquines des galettes de Cyril Demoulin, artisan-pâtissier de Longevelle-sur-Doubs,  sont produites à Besançon
Les fèves coquines des galettes de Cyril Demoulin, artisan-pâtissier de Longevelle-sur-Doubs, sont produites à Besançon - Cyril Demoulin

Longevelle-sur-Doubs, France

Vous connaissiez peut être cette tradition : des enfants qui distribuent à l'aveugle les parts de galettes, en citant les noms des convives, depuis le dessous de la table ? Cette année oubliez tout, écartez les marmots, Cyril Demoulin, artisan-pâtissier de Longevelle-sur-Doubs, vous propose une galette pour les adultes. 

la galette karrée, avec un K comme kamasutra - Cyril Demoulin, artisan-pâtissier à Longevelle-sur-Doubs

Sa création a un nom, explique-t-il : "la galette karrée, avec un K comme kamasutra". Elle est carrée comme son nom l'indique et à l'intérieure la fève est coquine. Elle représente des positions amoureuses. "Cela reste soft", précise le pâtissier.  "On ne veut pas choquer les gens, on annonce la couleur avant l'achat mais, honnêtement, les enfants peuvent tomber dessus sans être perturbés" assure-t-il.

25% de ventes supplémentaires

L'an dernier, il avait déjà lancée cette initiative. " On voulait surprendre les gens, on voulait les bousculer un peu mais en fait, c’est l’arroseur arrosé, ce sont les gens qui nous ont bousculés. On ne s’attendait pas à ce que les gens soient aussi coquins".  Cyril Demoulin a été submergé par sa clientèle. L’an dernier, sur 200 fèves prévues, tout est parti en moins de 4 jours. Bilan des courses : 20 à 25% de ventes supplémentaires.

Cette année, il double la production

Puisque la formule marche si bien, cette année, il recommence et va même jusqu'à doubler la production. Plus de 400 galettes coquines sont prêtes à être dégustées. 400 fèves donc, pour ne frustrer personne et ne pas être dévalisé trop vite.