Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lorient : Le bal des pompiers annulé, "On sent la déception, mais c'est partie remise !"

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Comme dans de nombreuses communes, les sapeurs-pompiers de Lorient ont pris la décision d'annuler le bal des pompiers cette année. Une décision difficile à prendre, mais la seule qui s'imposant en raison de la crise sanitaire.

Les sapeurs-pompiers de Lorient a finalement annulé son bal des pompiers 2020, en raison de l'épidémie de coronavirus. (Ici, édition 2019)
Les sapeurs-pompiers de Lorient a finalement annulé son bal des pompiers 2020, en raison de l'épidémie de coronavirus. (Ici, édition 2019) - Amicale des sapeurs-pompiers de Lorient

L'an passé, plus de 10 000 personnes y avaient assisté, cette fois, il faudra faire sans. Comme dans de nombreuses villes, le bal des Pompiers, à Lorient, est annulé en raison de la crise du coronavirus. Une décision difficile à prendre pour l'Amicale des sapeurs-pompiers, tant le rendez-vous est important. "On préférerait être en train de monter les barnums, la scène, le matériel, et préparer la fête tous ensemble avec les Lorientais", reconnait Xavier Patrigeon, du comité d'organisation.

Mais face au risque sanitaire, c'était la seule décision logique. "Ce n'était pas possible de se dire que les pompiers ont fait réunir plus de 10 000 personnes en centre-ville. Cela aurait été complètement illogique. On préfère que les gens restent chez eux, portent des masques, fassent attention, plutôt que faire la fête et se contaminer si le virus circule encore."

Un rendez-vous déjà donné pour l'an prochain

Un crève-cœur pour Florence, une habituée. "C'est une bonne ambiance, on s'amuse bien, on rencontre des gens. Sans le bal des pompiers, ce n'est plus le 14 juillet. Plus de bal des pompiers, plus de feu d'artifice, on n'a plus rien, on va s'ennuyer." Mais celle qui avait l'habitude de s'y rendre avec des amis, préfère se montrer philosophe. "Si c'est pour avoir à nouveau une pandémie, ce n'est pas génial. Autant le faire à la maison, comme durant le confinement, où l'on dansait devant la télévision." 

A la crise sanitaire, s'ajoute la crise économique qui débute, alors que l'événement demande environ 30 000 euros de budget, et réuni une trentaine de partenaires. L'Amicale "ne se voyait aller leur dire, "on a besoin de votre soutien financier pour organiser une fête en plein centre-ville". On est serein de l'avoir annulé. "On est déçu de pas faire la fête, mais ce n'est que partie remise."

L'annulation a été bien comprise par les partenaires. "On n'a eu que des messages de soutien. Les gens sont compréhensifs. On se s'inquiète pas, le bal des pompiers est un événement incontournable, il aura lieu l'année prochaine", conclut Xavier Patrigeon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess