Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lorraine : les conflits de voisinage en augmentation depuis 20 ans

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l'approche de la Fête des voisins, la directrice de la Confédération du Logement de Meurthe-et-Moselle fait le point avec nous sur les querelles qui opposent parfois ceux qui partagent la même rue ou le même immeuble. L'occasion aussi d'évoquer les solutions qui existent pour retrouver l'harmonie.

Pas toujours facile de supporter ses voisins!
Pas toujours facile de supporter ses voisins!

La musique trop forte, une branche qui dépasse, un chien bruyant, les sources de conflit entre voisins sont nombreuses. Une tendance qui ne va pas en s'arrangeant selon la directrice de la Confédération générale du logement en Meurthe-et-Moselle. Chaque jour, la CGL54 reçoit 5 ou 6 coups de fils d'habitants genés par leurs voisins. "Depuis 20 ans, c'est en augmentation , constate Inès Ferigo, les locataires n'ont plus envie d'échanger, ils ne se parlent quasiment pas et se focalisent sur des détails insignifiants ". 

Une solution pour régler les conflits de voisinage : la médiation

Il existe pourtant des solutions : la signature d'une charte du bon voisinage par exemple. Ou encore l'appel à des médiateurs . "Si les voisins s'installent dans une spirale de la colère, il faut faire appel à une personne extérieure pour faire passer le dialogue, explique Inès Ferigo. 

Le reportage de Mohand Chibani à Vandoeuvre

A Vandoeuvre, la ville a confié à une association la gestion des querelles de voisinage. Cinq médiateurs de nuit et un médiateur de jour interviennent au quotidien. Leur objectif : éviter que les affaires ne finissent au tribunal. "Dès qu'il y a un souci,  on les appelle , explique Paul-Albert Bugnot, le président de l'Association vandopérienne pour la médiation sociale (AVMS). Ils connaissent bien le quartier, ils font sortir les jeunes des entrées d'immeubles, fouillent dans les poubelles pour savoir qui les a jetées par les fenêtres par exemple ". 

Ecoutez Paul-Albert Bugnot le président de l'AVMS

Parfois, cela ne suffit pas : "quand notre rôle de médiation ne fonctionne pas, la police intervient et le conflit est réglé par la loi ", explique t-il. L'an dernier, les médiateurs de nuit sont intervenus 6500 fois pour régler différents types de conflits. Le médiateur de jour, 257 fois.

Mais parfois le voisinage, ce sont aussi de belles histoires : des services rendus, des surveillances de logements pendant les vacances, du partage aussi. C'est tous ces aspects là qui seront mis en avant lors de la fête des voisins , vendredi 29 mai. 

En tant que directrice de la CGL 54, Inès Ferigo est confrontée à de nombreuses querelles de voisinage

Choix de la station

France Bleu