Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Loto du patrimoine : deux sites en Vendée et en Loire-Atlantique

vendredi 30 mars 2018 à 17:11 - Mis à jour le lundi 3 septembre 2018 à 10:44 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Loire Océan

Deux sites des Pays de la Loire retenus dans la première sélection du Loto du patrimoine. Ce loto, lancé en septembre prochain, permettra de récolter des fonds pour sauver les monuments français en péril.

Le château de la Berrière se situe sur la commune de Barbechat
Le château de la Berrière se situe sur la commune de Barbechat © Radio France - Charlotte Jousserand

Pays de la Loire, France

Parmi les 2.000 propositions faites par les internautes sur le site du ministère de l'Intérieur, 250 ont été retenus. Parmi ces sites, un en Loire-Atlantique et un autre en Vendée. En Loire-Atlantique, il s'agit du Château de la Berrière, à Barbechat. En Vendée, il s'agit du château médiéval de Commequiers.

C'est la première sélection avant le lancement du Loto du patrimoine en septembre prochain. Ce loto, organisé par la Française des Jeux, est reversé au profit de la Fondation du patrimoine. La FDJ estime que ce loto du patrimoine pourrait rapporter entre 15 à 20 millions d'euros de subventions au total. 

La Fondation du patrimoine sera chargée de redistribuer les gains entre la centaine de sites retenus en dernière sélection, dont un projet emblématique par région. Le comité de sélection retiendra en priorité les projets de rénovation pour lesquels un plan de financement ou des subventions ont déjà été obtenues.  

Le château médiéval de Commequiers en Vendée

Le château médiéval de Commequiers, propriété de la commune, date de la fin du XVe siècle. Il est inscrit aux monuments historiques et le maire de Commequiers, Jean-Paul Elineau, a déposé un dossier pour qu'il soit, à terme, classé aux monuments historiques. Le château a besoin d'un peu plus d'un million d'euros pour consolider les huit tours et les murailles du château. Il ne s'agit pas de "reconstruire" le château selon Jean-Paul Elineau mais de "conserver en l'état le site, refaire les joints entre les pierres, pour éviter que l'eau s'infiltre". Commequiers est une commune de 3.500 habitants et "même si les finances sont saines", assure le maire, "nous ne pourrons pas réaliser l'ensemble des travaux". 

Les financements pour consolider une tour et une courtine, c'est-à-dire une muraille, ont été trouvé mais il faut rénover rapidement les 7 autres tours et courtines. Le maire de Commequiers aimerait que les visiteurs puissent à nouveau visiter l'intérieur du château "avec ses caractéristiques architecturales de grande qualité" car pour l'instant, les visites ne se font qu'à l'extérieur à cause des chutes possibles de pierres.  Le château médiéval de Commequiers accueille chaque premier weekend d'août, les Médiévales, une grande fête qui rassemble environ 5.000 participants.

Le château de la Berrière en Loire-Atlantique

Autre site retenu, le site du château de la Berrière situé sur la commune de Barbechat. Ce château est un grand ensemble de 1.600 m2 de bâtiments sur 72 hectares de propriété avec des ailes de communs, d'une basse-cours, des bâtiments de dépendance, d'une grange, d'un hangar à bois, d'un pédiluve pour chevaux, d'un four de boulangerie, d'une chapelle du XVe siècle et d'un pigeonnier. Le parc quant à lui, a été réaménagé au début du 19e siècle. 

Il appartient à la famille de Bascher depuis 1737, aujourd'hui ce sont Xavier de Bascher, son frère et son épouse qui habitent le château. Avec l'association des Amis du château de la Berrière, créée il y a deux ans, la famille de Bascher organisent de nombreux événements pour ouvrir le château au public. L'association et la famille ont déposé le dossier pour le loto du patrimoine car le château a besoin d'être restauré et la famille de Bascher n'a pas les fonds nécessaires pour couvrir toutes les dépenses. Un architecte du patrimoine, membre de l'association, a réalisé une première évaluation et selon Jacqueline Bondu, présidente de l'association des Amis du château : "On n'a pas encore de chiffres précis mais le château est en souffrance"

Le château est entouré de douves, la propriété s'étend sur 72 hectares. - Radio France
Le château est entouré de douves, la propriété s'étend sur 72 hectares. © Radio France - Charlotte Jousserand

Jacqueline Bondu estime que faire partie de la première sélection est "une chance" mais elle ne veut pas "vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué". Néanmoins, l'un des objectifs de l'association est déjà atteint car il s'agit "de faire connaître au plus grand nombre, ce patrimoine et ce château, c'est important", précise la présidente de l'association des Amis du château de la Berrière. 

Ce château de la Berrière est lui aussi inscrit aux monuments historiques depuis 2011. Des visites sur rendez-vous sont possibles au château de la Berrière en appelant le 06.70.55.80.07