Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lourdes : en pleine crise sanitaire, un pèlerinage national qui "ne ressemblera à aucun autre"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Cette semaine du 15 août, habituellement la plus fréquentée de l'année à Lourdes, raisonne différemment cette fois en période d'épidémie de coronavirus.

Depuis la réouverture du sanctuaire de Lourdes, les mesures sanitaires y sont scrupuleusement respectées.
Depuis la réouverture du sanctuaire de Lourdes, les mesures sanitaires y sont scrupuleusement respectées. © Maxppp - Laurent Dard

Le pèlerinage national de Lourdes est chaque année le temps fort du sanctuaire. Pour la semaine du 15 août et la fête de l'Assomption, plusieurs groupes de fidèles de la France entière convergent vers la cité mariale. Sauf que cette année ce pèlerinage national, le 147e, se retrouve chamboulé par la crise sanitaire du coronavirus. S'il était "inconcevable" selon les organisateurs de l'annuler, il a fallu l'adapter aux contraintes pour que le rendez-vous puisse se tenir.

Accompagner les pèlerins sur place, et à distance

Ainsi, 500 personnes composeront l'unique délégation du pèlerinage national, quand d'ordinaire il peut en rassembler plus de 5000. Une délégation représentative des composantes habituelles : comités régionaux, groupes constitués, religieuses et religieux mais aussi hospitaliers de Notre-Dame. La période ne permet pas aux malades d'être accueillis cette année. "Bien sûr ce pèlerinage national ne ressemblera à aucun autre, mais il en gardera les caractéristiques essentielles, assure le père Vincent Cabanac, directeur du pèlerinage national. On va vivre, avec cette délégation représentative, les grands événements. Il y en aura certes moins, mais par exemple trois grands témoignages, et d'autres enregistrés. On portera aussi beaucoup plus fort la voix de ceux qui ne pourront pas être avec nous ici".

"Le maître mot cette année c'est l'accompagnement, confirme Sophie de Ruffray, co-présidente de l'Hospitalité Notre-Dame de Salut. Accompagnement sous toutes ses formes et notamment des personnes malades". Les hospitaliers ont pour ce faire créé cette année un "kit" du malade pour vivre le pèlerinage national à distance : "On y retrouvera un certain nombre d'objets familiers du pèlerinage comme le sac et le livret du pèlerin, puis d'autres objets pour se sentir à Lourdes comme une carte pop-up dessinée avec la grotte et un lumignon. Puis il y aura aussi dans chaque kit une enveloppe à ouvrir chaque jour, elle sera le thème d'un temps particulier qu'on vivra tous ensemble après le chapelet". Pour cette année et ce pèlerinage particulier, des "Anges gardiens" veilleront auprès des malades, à distance ou à leurs côtés, pour porter des intentions de prières chaque jour, assurer une visite ou même un coup de téléphone.

Sophie de Ruffray : "Comme chaque année se sera des retrouvailles d'hospitaliers et de personnes malades"

Dans la basilique souterraine Saint-Pie X qui peut contenir plus de 20000 personnes, il n'y aura pas plus de 5000 fidèles à la fois.
Dans la basilique souterraine Saint-Pie X qui peut contenir plus de 20000 personnes, il n'y aura pas plus de 5000 fidèles à la fois. © AFP - Lionel Bonaventure

Port du masque obligatoire les 14 et 15 août au Sanctuaire et dans le centre-ville

Pour ce pèlerinage et cette semaine chargée toutes les précautions sanitaires seront prises. "Depuis la réouverture du Sanctuaire le 17 mai, nous n'avons cessé de nous adapter au nombre de pèlerins, assure le recteur du Sanctuaire, Monseigneur Olivier Ribadeau Dumas, il y a pour nous toujours une tension féconde entre le fait d'accueillir le maximum de personnes, et en toute sécurité pour que les pèlerins puissent venir en toute sérénité". En ce moment 10000 à 15000 personnes par jour arpentent le Sanctuaire, et pour les célébrations du 15 août, la jauge de 5000 personnes par espace sera respectée : 5000 personnes à la basilique souterraine Saint-Pie X, 5000 également autour de l'esplanade, la prairie sera fermée.

La préfecture des Hautes-Pyrénées a par ailleurs confirmé l'obligation de porter le masque dans les rues du centre-ville de Lourdes. Et puis comme les autres années, la sécurité sera également assurée au Sanctuaire et plus largement à Lourdes par des renforts de patrouilles Sentinelle, des compagnies de CRS détachées ainsi que des effectifs de police et de gendarmerie nationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess