Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Lucas arrive à Montpellier pour relancer la natation

mardi 5 septembre 2017 à 10:06 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

Après deux ans de négociations, voilà enfin Philippe Lucas à Montpellier. L'ex-entraîneur de Laure Manaudou s'engage pour trois ans avec le MUC, et plus si affinités.

Premier entraînement de Lucas et ses nageurs, sous les yeux de la presse
Premier entraînement de Lucas et ses nageurs, sous les yeux de la presse © Radio France - Marie Ciavatti

Montpellier, France

Lunettes de soleil blanches vissées sur le nez, chaînes en argent autour du cou, Philippe Lucas fait face à un petit parterre de journalistes. Première rencontre ce lundi entre le nouvel entraîneur du MUC Montpellier et la presse, au bord des bassins du centre Neptune à la Paillade.

  - Radio France
© Radio France - Ciavatti

Le mentor de la natation française vient de diriger son premier entraînement. Après Narbonne, il s'engage pour trois ans avec le club montpelliérain. Le fruit de deux longues années de négociations. Le centre nautique va subir une importante modernisation : la salle de musculation sera terminée dans un mois et 12 millions d'euros seront investis d'ici 2020 pour faire de ce pôle un haut lieu de la natation française.

Photo de famille: Lucas, ses nageurs et Philippe Jamet, président du MUC (à gauche) - Radio France
Photo de famille: Lucas, ses nageurs et Philippe Jamet, président du MUC (à gauche) © Radio France - Ciavatti

Il aura tout de même fallu deux ans de négociations et de suspens avant de conclure ce contrat. "Le très haut niveau ça ne se construit pas en deux claquements de doigts" comment Philippe Jamet, président du MUC Natation . "Il a fallu mettre en place beaucoup de choses et arriver avec les exigences qui ne sont si terribles que ça de Philippe Lucas": lui réserver 5 lignes d'eau sur 8 pour l'entraînement, une salle de musculation...

"Le très haut niveau ne se construit pas en deux claquements de doigts" Philippe Jamet, président du MUC

Philippe Lucas, encadré par Philippe Jamet à gauche (président du MUC) et Philippe Saurel (prst Métropole) à gauche - Radio France
Philippe Lucas, encadré par Philippe Jamet à gauche (président du MUC) et Philippe Saurel (prst Métropole) à gauche © Radio France - Marie Ciavatti

Lucas, pour attirer les nageurs et les investisseurs

Pourquoi Philippe Lucas et pas un autre? "C'est l'entraîneur le plus emblématique de la natation française, celui qui a les meilleurs résultats, poursuit le président du MUC. L'objectif c'est d'aller aux Jeux olympiques mais surtout d'amener des nageurs et nageuses sur le podium des Jeux Olympiques."

"L'entraîneur le plus emblématique de la natation française" P. Jamet, président du MUC

Le MUC va rechercher des fonds supplémentaires auprès d'investisseurs privés pour attirer de nouveaux nageurs. Le but serait de trouver 150.000 euros supplémentaires par an pour porter le budget annuel à 1 million.

Et le style Lucas, c'est quoi. "C'est le travail. Je sais qu'en travaillant, on n'est pas sûr de réussir, mais que en ne travaillant pas on est sûr de ne pas réussir."

Pour gagner? Le travail, le travail et encore le travail. Philippe Lucas

Philippe Lucas, invité de France Bleu Hérault à 7h50 ce mardi