Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'incendie de Gabian

Lucas Canuel, blessé dans l'incendie de Gabian, veut redevenir pompier, mais la réglementation le lui interdit

-
Par , France Bleu Hérault

Lucas Canuel se dit prêt à saisir la Cour européenne des droits de l'homme pour faire valoir ses droits : ce pompier a perdu l'usage d'une main dans l'incendie de Gabian (Hérault) en 2016, il voudrait redevenir pompier, les textes de loi l'en empêchent.

Lucas Canuel a remporté la  médaille de bronze aux championnats de France handisport en mars dernier
Lucas Canuel a remporté la médaille de bronze aux championnats de France handisport en mars dernier - SDIS 34

C'est la journée internationale des personnes handicapées ce jeudi. L’OMS estime que plus d’un milliard de personnes (soit environ 15% de la population mondiale) souffrent d’une forme de handicap. Quel qu'il soit, le handicap est très souvent un frein à une activité professionnelle normale. 

On vous a souvent raconté l'histoire de Lucas Canuel, ce jeune pompier volontaire grièvement brûlé lors du terrible incendie de Gabian en août 2016. Incendie durant lequel un autre pompier de 24 ans, Jérémy Baier, avait trouvé la mort, et pour lequel plusieurs mises en examen ont été prononcées, à l'encontre de notamment de l'ancien patron du SDIS 34

Dans cet incendie, Lucas Canuel a notamment perdu ses 10 doigts et il se bat aujourd'hui pour redevenir pompier, ce que l'administration lui refuse, en raison précisément de son handicap. Il envisage avec son avocat, de saisir la Cour européenne des droits de l'homme afin d'obtenir gain de cause.

"J'ai envie de retrouver mes copains pompiers. Cela fait quatre ans et demi que je suis privé de mon rêve, celui d'être pompier professionnel !"

"Ma réintégration, tout le monde la souhaite mais ce sont les textes qui l'empêchent. je ne comprends pas pourquoi un sportif de haut niveau, même handicapé, ne peut pas être sapeur pompier pour répondre à un simple téléphone. J'ai le soutien du patron des pompiers de l'Hérault et du président du conseil départemental, mais réglementairement parlant on ne peut pas le faire. Répondre au 18, c'est un poste qui est adaptable. La discrimination est telle que j'irai jusqu'au bout"

Lucas est un jeune homme déterminé, obstiné même. Il est devenu cycliste de haut niveau depuis son accident. Et comme il fait toujours tout à fond, l'ancien étudiant en droit a aussi épluché les textes de loi. Tous les textes ! 

Que disent les textes de loi ?

En raison de son lourd handicap, la perte de ses doigts, Lucas Canuel ne peut pas prétendre à un poste de sapeur-pompier professionnel de terrain, en opération. Mais Lucas n'a pas cette exigence. Il souhaite devenir opérateur téléphonique au sein du centre de traitement des alertes du Codis 34. Mais l'administration le lui refuse, se réfugiant derrière une réglementation française manifestement beaucoup plus rigide en la matière que d'autres pays européens. 

"Je suis et je serai toujours un sapeur-pompier de l'Hérault. Toujours présent, toujours partant."

Alors Lucas est en colère. Et prêt à remuer ciel et terre pour obtenir satisfaction. A avaler des pages de procédure, comme il avale les kilomètres sur son vélo, pour aller devant la cour européenne des droits de l'homme si il le faut. "Je suis, dit-il , et je serai toujours un sapeur-pompier de l’Hérault. Toujours présent et toujours partant".

Maître Luc Abrakiewicz, l'avocat de Lucas Canuel, était l'invité de France Bleu Hérault ce jeudi matin à 7h45.

Lucas Canuel

Choix de la station

À venir dansDanssecondess