Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ardèche : le film "Lucie, après moi le déluge" sort ce lundi en DVD

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

"Lucie, après moi le déluge" sort ce lundi en DVD. Le documentaire racontant l'histoire d'une paysanne du Haut plateau ardéchois a ému au delà de la Drôme et de l'Ardèche. Sa réalisatrice souhaite que son long-métrage serve désormais à des actions en faveur des personnes âgées et isolées.

Sophie Loridon
Sophie Loridon © Radio France - Nelly Sorbier

Ardèche, France

Après avoir attiré 15.000 spectateurs dans les salles obscures, le documentaire Lucie, après moi le déluge sort, ce lundi, en DVD. Comme son nom l'indique, il raconte l'histoire de Lucie, une paysanne du haut plateau ardéchois, morte en 2009 à l'âge de 93 ans. La vieille dame a ému au-delà de la Drôme et de l'Ardèche car elle incarne la vie dans les campagnes d'autrefois, la France d'avant, loin... très loin de celle que l'on connaît aujourd'hui. Celle qui a mis Lucie à l'écran est sa petite cousine, Sophie Loridon. 

S'engager en faveur des personnes âgées et isolées

Cette dernière veut désormais que son film serve à des actions en faveur des personnes âgées et isolées. Pour ce faire, elle souhaite aujourd'hui se dégager du temps car elle a enchaîné les projections depuis la sortie du documentaire, en juin dernier :  "C'est vrai qu'il y a un peu de fatigue, mais parce que j'ai du mal à décrocher", reconnaît Sophie. 

J'aimerais que des associations prennent le relais pour continuer à faire des ciné-rencontres"

En parallèle, la réalisatrice est en effet sollicitée pour travailler sur les liens entre les générations. Des mairies l'ont contacté et même un établissement scolaire à Annonay : "le lycée professionnel Montgolfier, explique-t-elle, se sert du film pour faire réfléchir ses élèves sur les questions autour du bien vieillir." 

Je trouve ça formidable, parce que ça permet de créer du lien.

Et cela peut aller même au-delà. Car le documentaire montre aussi un mode de vie simple, peut-être ancien, mais que certains voudraient retrouver : "aujourd'hui, on essaie d'être dans le bio, la décroissance. On essaie, finalement, de revenir à un mode de vie plus simple. Lucie porte sans doute en elle une forme de modernité."

La bande-annonce du film "Lucie, après moi le déluge"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu