Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lundi de Pentecôte : chômé ou travaillé ?

-
Par , France Bleu

Depuis la canicule de 2003, les Français doivent travailler un jour de plus gratuitement dans l'année. Initialement prévu le lundi de Pentecôte, ce jour "offert" à l'Etat est désormais fixé librement par les entreprises.

Lundi de Pentecôte
Lundi de Pentecôte © Radio France

Paris, France

En 2003, après les 15 000 morts de la canicule, le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin décide de financer une partie de la prise en charge des personnes âgées en faisant travailler les Français gratuitement le lundi de Pentecôte.

Travailler sept heures de plus dans l'année sans compensation

Entre temps, la loi a évolué. Depuis 2008, le principe de faire travailler tous les salariés et fonctionnaires sept heures supplémentaires dans l'année sans compensation salariale n'a pas changé. Mais plus forcément le lundi de Pentecôte.

Dans les faits vous êtes d'ailleurs nombreux à respecter ce jour férié et à rester chez vous aujourd'hui. Si certaines entreprises vous offrent ce jour de repos en vous payant quand même, ce ne sont pas la majorité. Quelles sont alors les autres solutions ?

Rendre une RTT ou un jour de congé, venir travailler un samedi...

Vous pouvez décider de venir travailler gratuitement un autre jour dans l'année, par exemple un samedi ou bien un autre jour férié (à l'exception du 1er mai). Il est aussi possible de renoncer à une RTT ou à un jour de congé. Enfin, certains ont la possibilité d'allonger très légèrement leurs journées de travail pour arriver à 7 heures supplémentaires (c'est le cas des cheminots qui travaillent 1 minute et 52 secondes de plus chaque jour).

Une mesure qui rapporte 3 milliards d'euros

Chaque année, cette "journée de solidarité" permet à l'Etat de récupérer aux alentours de trois milliards d'euros. La somme est destinée aux personnes âgées et en situation de handicap.