Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lury-sur-Arnon veut garder sa gendarmerie

-
Par , France Bleu Berry

Des menaces sur la gendarmerie de Lury-sur-Arnon, près de Vierzon. Le conseil municipal a voté, il y a quelques jours, une délibération pour marquer son opposition à ce projet de fermeture. Vote à l'unanimité des quinze élus. La gendarmerie affirme que rien n'est décidé.

La gendarmerie de Lury sur Arnon (Cher)
La gendarmerie de Lury sur Arnon (Cher) © Radio France - Michel Benoit

A Lury-sur-Arnon, la gendarmerie, on y tient : sa présence remonte à 1855 : " C'est quand même une protection pour les habitants " assure Gérard, un retraité du village de 683 habitants. "Ca serait bien qu'elle reste, même si les gendarmes ne sont pas en permanence sur le secteur pour venir à l'aide en cas d'urgence. C'est sûr qu'on est un petit village plutôt tranquille. Quand je suis arrivé il y a seize ans, il y avait encore un tabac, la pharmacie, le commerce multi-services, la boulangerie... Maintenant, on n'a plus que le multi-services ! Ca ne m'étonne pas que la gendarmerie puisse disparaître." 

Chantal Crépat-Virolle, maire de Lury sur Arnon
Chantal Crépat-Virolle, maire de Lury sur Arnon © Radio France - Michel Benoit

Le bâtiment actuel date de 1976. C'est vrai, il n'est plus du tout adapté. La mairie est prête à offrir un terrain pour accueillir les gendarmes de Vierzon et Lury et éviter que tout le monde déménage à Méreau : "On ne comprendrait pas que la gendarmerie aille à Méreau, à deux kilomètres d'ici" explique Chantal Crépat-Virolle, maire de Lury-sur-Arnon. "Je ne vois pas pourquoi on l'enlèverait de Lury pour la reconstruire là-bas. D'autant que ça rallongerait les délais d'intervention pour certaines communes. Nous, on a un terrain tout prêt à la sortie de Lury. Pour nous, c'est nos gendarmes, même s'ils ne nous appartiennent pas comme le rappelle le colonel de gendarmerie." 

La gendarmerie de Lury sur Arnon date de 1976.
La gendarmerie de Lury sur Arnon date de 1976. © Radio France - Michel Benoit

La pharmacie a fermé, la perception également, pas question de perdre les sept gendarmes du village : "Ca fait quand même sept foyers sur la commune" souligne Chantal Crépat-Virolle. "Même si en ce moment, tous sont célibataires. On a déjà eu par le passé des familles avec enfants et ça pourrait encore arriver." La maire de Lury-sur-Arnon va demander un rendez-vous au préfet. Le chef du groupement de gendarmerie du Cher, le colonel Haouchine, confirme que des discussions sont engagées avec la mairie. Il prend acte de la décision du conseil municipal et reviendra vers la maire avec d'autres propositions car rien n'est figé, assure t-il. Aucune autre caserne de gendarmerie n'est menacée sur le Cher, qui ne rend plus de postes de gendarmes comme il a pu le faire par le passé. Le groupement de gendarmerie du Cher compte 480 militaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess