Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lutte contre le harcèlement scolaire : un jeu de l'oie créé par des lycéens de Béthune fait le tour de France

jeudi 9 novembre 2017 à 18:57 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

A l'occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, ce jeudi, le lycée professionnel Salvador Allende de Béthune a été mis à l'honneur. Il y a deux ans, des lycéens ont conçu un jeu de l'oie produit aujourd'hui à 600 exemplaires distribués partout en France.

Des enfants de CM2 découvrent le jeu "Non au harcèlement scolaire"
Des enfants de CM2 découvrent le jeu "Non au harcèlement scolaire" © Radio France -

Béthune, France

Ce jeudi, c'était la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. L'occasion de lancer officiellement le jeu de l'oie "Non au harcèlement", créé en 2015 par des élèves du lycée Salvador Allende de Béthune (Pas-de-Calais).

Le jeu s'adresse aux enfants de 9 à 11 ans, il leur permet de s'informer, de s'interroger, pour savoir comment réagir en cas de violences à l'école. Les lycéens béthunois l'ont conçu de façon totalement artisanale en 2015, mais il a tellement plu, qu'il est aujourd'hui produit à 600 exemplaires. Le jeu tourne désormais dans toutes les écoles de France.

Un jeu créé par des jeunes pour les jeunes

C'est l'assurance scolaire M.A.E., partenaire de l'éducation nationale pour le concours annuel "Non au harcèlement", qui a eu un coup de cœur pour ce jeu, créé par des jeunes. Gory Diop, chargée de prévention à la M.A.E., remarque "qu'il n'y a pas de meilleurs messages que ceux livrés par des jeunes pour des jeunes. Cela permet de parler d'un sujet anxiogène pour beaucoup, mais de manière drôle et ludique. Ca dédramatise."

Des élèves de CM2 ont testé

Ce jeudi, des enfants de CM2 de l'école Michelet, à Béthune, ont testé le jeu. Pour Matia, Lilou et Emeline, qui ont lancé les dés avec plaisir, le harcèlement, c'est "quand quelqu'un se moque de vous, et que ça se répète. Des fois, il faut le dire au maître, en parler à des proches, à sa famille. Après ça fait du bien, on se libère".

Lançons les dés avec Emma, Matia, Lilou et Emeline, guidées par Gory Diop

Petites violences du quotidien

Au cours du jeu, les enfants découvrent toutes les facettes du harcèlement, jusqu'au cyber-harcèlement. Mais Guillaume Verzier, responsable animation et prévention à la M.A.E., attire l'attention sur "les petites choses du quotidien. Par exemple l'appropriation d'un stylo, tous les jours, dans une trousse, sans demander la permission. C'est tellement au quotidien qu'on ne le voit pas".

Reportage au lycée Salvador Allende de Béthune