Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lutte contre les incendies : des citernes souples pour les pompiers de l'Eure

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une première citerne souple a été installée ce mardi à Marcilly-la-Campagne. L'équipement, financé par le conseil départemental de l'Eure, doit assurer la sécurité des habitants et des pompiers lors de leurs interventions.

La citerne de Marcilly-la-Campagne est d'une capacité de trente mètres cubes et permet aux pompiers d"intervenir sur un feu environ deux heures
La citerne de Marcilly-la-Campagne est d'une capacité de trente mètres cubes et permet aux pompiers d"intervenir sur un feu environ deux heures © Radio France - Laurent Philippot

C'est l'effervescence dans la tranquille rue de la cure à Marcilly-la-Campagne pour la mise en service de la première citerne souple. Elle ressemble à ces gros coussins qu'on peut trouver dans les jardins pour se prélasser au soleil l'été, sauf qu'elle fait trente mètres cubes et sert à alimenter en eau les pompiers pour lutter contre les incendies.  Son fonctionnement est simplissime : "Les pompiers arrivent, se branchent directement sur la réserve d'eau, aspirent l'eau qui se trouve à l'intérieur et peuvent engager la lutte sans aucune difficulté de manière pérenne" détaille le colonel Frédéric Léguillier, directeur adjoint du Service départemental d'incendie et de secours de l'Eure. 

Comment fonctionne la citerne ? Les explications de colonel Frédéric Léguillier

Cette citerne permet aussi _"d’être dans un rayon d'action de moins de deux cents mètres"poursuit le pompier, car, depuis la modification du règlement départemental de défense incendie , les pompiers doivent avoir accès à un point d'eau à moins de deux cents mètres des habilitations. C'est loin d'être le cas dans l'Eure, "On avait pris beaucoup de retard" concède Pascal Lehongre, le président du conseil départemental de l'Eure qui espère "une couverture acceptable d'ici dix ans"._

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Assurer la sécurité de tous

Si la citerne est mise à disposition gracieusement par le Département, Jean-Paul Hérouard, le maire de Marcilly-la-Campagne évalue le coût total à environ 20.000 euros pour mettre aux normes la défense incendie dans son village mais l'élu n'a pas hésité pour assurer la sécurité de ses concitoyens : "Il y a une bouche au bout de la rue, mais pas assez de pression, il faut protéger les habitations" explique-t-il. Pour permettre l'équipement des collectivités qui peuvent désormais voir leur responsabilité pénale engagée, le conseil départemental de l'Eure et l’État leur apportent leur soutien financier : "Plus d'un million d'euros pour l’État via la dotation d'équipement des territoires ruraux" avance Fabien Chollet, le directeur de cabinet du préfet de l'Eure. 

Une citerne souple à Marcilly-la-Campagne / Reportage

Les pompiers de l'Eure sont intervenus près de 3400 fois pour des incendies au cours des neuf premiers mois de l'année 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess