Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lutte contre les violences conjugales : les premières pistes du gouvernement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Quelles mesures pour empêcher les violences faites aux femmes ? Près de deux mois après le lancement d'un Grenelle sur le sujet, les groupes de travail restituent leurs travaux ce mardi avec 65 propositions au total.

Un collage en hommage aux victimes de violences conjugales, dans les rues de Paris.
Un collage en hommage aux victimes de violences conjugales, dans les rues de Paris. © AFP - Xose Bouzas

Faciliter les signalements par les professionnels de santé, mieux former les forces de l'ordre, instaurer un "brevet contre la violence" dans les écoles : les groupes de travail du "Grenelle" contre les violences conjugales présentent mardi leurs premières propositions. Marlène Schiappa les détaille dans le journal La Croix. 

Un "protocole clair" pour l'accueil des victimes 

La secrétaire d'État fait part de son intérêt pour plusieurs des mesures évoquées dans ce rapport d'étape, notamment l'instauration d'un "protocole clair" avec une "méthodologie précise" pour les policiers et gendarmes amenés à accueillir des victimes de violences conjugales. Le gouvernement travaille donc sur une grille d'évaluation pour savoir si la victime est en danger de mort imminent.

Mme Schiappa évoque également la possibilité de "réquisitionner les armes à feu dès la première plainte", armes qui constituent "le premier mode opératoire, devant les coups", dans les féminicides.

Une "évolution du secret médical" 

Troisième sujet qui a retenu l'attention de la secrétaire d'État: "l'évolution du secret médical", qui pourrait permettre aux professionnels de santé de signaler plus facilement une situation de violence, même sans l'accord de la victime.

Définir les violences psychologiques 

Le texte préconise aussi de définir les violences psychologiques et l’emprise, et de faire du suicide forcé une circonstance aggravante. Pour Marlène Schiappa, "la notion d’emprise est récente. Ces violences doivent aussi être mieux spécifiées". Le gouvernement travaille mieux rembourser la prise en charge psychologique, encore trop coûteuse".

Le Gouvernement va désormais examiner ces travaux dans le détail. Les députés s’en inspireront pour porter des mesures législatives dans les prochaines semaines. Ces travaux alimenteront la réflexion interministérielle qui aboutira, le 25 novembre, à l’annonce de nouvelles mesures, plus efficaces, plus protectrices, plus harmonisées aussi, afin que cesse enfin le fléau des violences conjugales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu