Société

Lutter contre la banalisation du viol en Limousin

Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin mercredi 5 octobre 2016 à 20:21

Selon le Haut Conseilà l'Egalité, le viol est une "tolérance sociale" à combattre
Selon le Haut Conseilà l'Egalité, le viol est une "tolérance sociale" à combattre © Maxppp - Rafael Ben Ari

Un autre regard sur le viol... c'est ce que demande le Haut Conseil à l'Egalité. Dans son rapport publié mercredi, le HCE regrette que ni la société ni la justice ne condamnent suffisamment le viol ou les agressions sexuelles. Et ce débat a également un grand écho en Limousin.

Quand il évoque le viol et les agressions sexuelles à l'encontre des femmes, le Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes fait le constat amer d'une "tolérance sociale", une tolérance à combattre. Un combat que plusieurs organismes portent également en Limousin.

Par exemple le Centre d'Information et de Documentation des Femmes et des Familles qui mène, entre autres, des campagnes de prévention dans les collèges et les lycées. Et ses responsables sont eux même surpris de découvrir qu'en matière de relation hommes-femmes, la notion du consentement est très souvent absente de l'esprit des jeunes (garçons comme filles !). Certains ados ne voient pas de problème dans une relation sexuelle lors de laquelle la jeune fille était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants et n'a donc donné son consentement à aucun moment.

Pour lutter contre cette "banalisation", le HCE vise également la justice. Très souvent, les viols sont requalifiés en "agressions sexuelles" et l'affaire ne passe pas devant les assises. A Limoges, l'avocat Frédéric Olivé, qui défend de nombreuses victimes de viols ou d'agressions sexuelles, le déplore également. Il y voit plusieurs explications : quand la correctionnalisation rend service à la victime, en évitant un lourd procès en Assises, pas de problème à ses yeux. Mais lorsque la justice raisonne avec un simple souci d'efficacité et d'économie, les avocats ne l'acceptent pas. Et le Haut Conseil à l'Egalité non plus.

Partager sur :