Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c'est dès l'école primaire

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire. Et à Nîmes ça commence dès l'école primaire avec l'intervention de bénévoles de la Banque Alimentaire du Gard pour expliquer, et tenter de réduire, en lien avec l'enseignant, le gaspillage alimentaire à la cantine.

La cantine de l'école primaire du mont Duplan avec, en discussion avec les enfants, les bénévoles de la Banque Alimentaire du Gard
La cantine de l'école primaire du mont Duplan avec, en discussion avec les enfants, les bénévoles de la Banque Alimentaire du Gard © Radio France - Philippe Thomain

"Vaut mieux dire, on n'aime pas, directement, à la place de le prendre et de ne pas manger. Aussi à la cantine, quand il y a des choses bonnes, faut pas dire qu'on aime trop et de tout prendre pour après, ne pas finir." Sasha, élève de CM2 installé à la cantine de l'école du mont Duplan, a bien retenu la leçon : le gaspillage doit être évité, au maximum. Il faut dire que deux heures plus tôt, en classe, il a joué au jeu de l'oie, mais un jeu de l'oie particulier.

Avec des cases bonnes actions qui font avancer de trois cases, des mauvaises actions qui font reculer de trois cases, et puis des questions auxquelles il faut répondre. Des questions sur les déchets ou le gaspillage alimentaire.

reportage à l'école du mont Duplan

Pour animer ce cours, l'enseignante bien sûr, et également des bénévoles de la Banque Alimentaire du Gard. Des bénévoles attachés à lutter contre le gaspillage alimentaire sous toutes ses formes et la restauration scolaire, au vu du nombre de repas servis chaque jour, et malgré toutes les précautions prises, a encore des progrès à faire en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Elodie Millet-Castel, de la Banque Alimentaire du Gard

Ce matin-là, ces bénévoles de la Banque alimentaire du Gard intervenaient dans deux classes : une de CM2, l'autre de CE2. Des élèves réceptifs à ces interventions même s'il faut les répéter année après année pour que ça rentre bien. "Des paroles ça suffit pas, donc on va s'appuyer sur des reportages. [...] On avait visité le centre de tri de Nîmes avec une classe de Vauvert, ils avaient vu ces montagnes de déchets, tout ce qui est trié à la main, ça avait vraiment marqué ces enfants, presque choqué, en fait" explique Sara Doublet, leur enseignante.

Sara Doublet, enseignante en CE2 à l'école du mont Duplan

Sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire, à la gestion des déchets, c'est donc dès l'école primaire. Mais ça continue ensuite, au collège. Le département du Gard mène des actions auprès des collégiens, avec pesée des déchets alimentaires, puis sensibilisation des élèves, puis nouvelle pesée des déchets quelques semaines plus tard, voir si l'information a porté.

Philippe Duvoux, ingénieur agroalimentaire et environnement en service civique au département du Gard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess