Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère : frappée et mordue pour un téléphone portable confisqué

mardi 7 novembre 2017 à 17:58 - Mis à jour le mercredi 8 novembre 2017 à 7:50 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Les personnels du lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère (Drôme) ont exercé leur droit de retrait ce mardi après-midi suite à l'agression de la CPE par une élève qui n'a pas supporté d'être privée de son téléphone portable.

L'entrée du lycée du Dauphiné (image d'archives)
L'entrée du lycée du Dauphiné (image d'archives) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Il n'y a pas eu cours cet après-midi au lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère. Les personnels ont débrayé suite à l'agression par une élève de la CPE, la conseillère principale d'éducation pour un téléphone portable confisqué. En début de journée, l'élève voulait utiliser son portable en cours de sport. Le prof confisque l'appareil. L'adolescente s'énerve, veut le récupérer à tout prix. Elle est convoquée dans le bureau du proviseur en présence de la CPE. C'est là que l'adolescente explose.

Elle veut frapper le chef d'établissement. La conseillère d'éducation s'interpose. La lycéenne la mord à la main et lui donne un violent coup de tête sur le nez.

L'agression de trop

La CPE a porté plainte. L'élève a été exclue temporairement en attendant le conseil de discipline. Mais cette agression est l'incident de trop pour les personnels. Selon le délégué du SNES dans l'établissement, les téléphones portables sont devenus tellement envahissants que certains jeunes ne peuvent plus s'en passer.

Les enseignants demandent du personnel supplémentaire pour mieux encadrer les élèves dans un établissement dont les effectifs ont considérablement augmenté. Le lycée du Dauphiné accueille aujourd'hui 1500 élèves.

→REECOUTER Régis Roussillon, délégué du syndicat SNES, demande une directive nationale interdisant les portables dans les bâtiments des lycées