Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"Ma voiture fracturée, mon matériel médical et mes masques dérobés" : une infirmière de Floirac témoigne

-
Par , France Bleu Gironde
Floirac, France

Jeudi dernier Amandine Delpech, infirmière libérale à Floirac, a été victime d'un vol dans sa voiture alors qu'elle se trouvait chez un patient à Lormont. Le ou les auteurs ont dérobé l'ensemble de son matériel médical. Elle a pu compter sur la solidarité de ses collègues pour reprendre sa tournée.

Masques (illustration)
Masques (illustration) © Maxppp - maxppp

Il était 6 heures du matin, jeudi dernier quand Amandine Delpech s'est garée devant une maison de retraite de Lormont.  Comme tous les jours elle se rendait au chevet d'un patient. Un quart d'heure plus tard elle a retrouvé son véhicule fracturé.

Ils m'ont pris les gants, les masques, mon tensiomètre, thermomètre ... tout le matériel médical

- Amandine Delpech

Sur le coup l'infirmière a paniqué mais aujourd'hui elle est surtout en colère contre ces incivilités. Elle est également surprise par l'attitude des policiers qui ont mis longtemps à prendre en compte sa plainte : "une patrouille est passée à côté de moi, ils ne se sont même pas arrêtés".

Amandine Delpech a du louer une voiture pour reprendre sa tournée. Ses collègues lui ont également prêté du matériel. Aujourd'hui les professionnels de santé se font discrets. "On cache les signes distinctifs sur nos voitures et on se trimbale avec notre matériel dans des sacs à dos ou des sacs de courses. On a peur de se balader avec nos masques dans la rue, parce qu'on en a en très faible quantité."

Amandine Delpech

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu