Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mai-68

Mai-68 à Paris : le 12 mai, Pompidou cède aux étudiants et Barbara fait la pub de la Citroën DS

samedi 12 mai 2018 à 3:37 Par Géraldine Houdayer et Thierry Boeuf, France Bleu Paris et France Bleu

Avec "Mai-68 à Paris", France Bleu raconte, 50 ans après, la révolte étudiante et ouvrière et la vie quotidienne de l'époque dans la capitale. Le 12 mai, Georges Pompidou annonce la réouverture de la Sorbonne et les passants photographient les barricades et les voitures brûlées du Quartier Latin.

Des passant examinent une voiture brûlée dans le quartier latin, qui devient une attraction en mai 1968.
Des passant examinent une voiture brûlée dans le quartier latin, qui devient une attraction en mai 1968. © AFP

Mai-68 a bien failli s’arrêter le dimanche 12 mai. Et si les syndicats ont appelé à la grève générale pour le lendemain, le gouvernement paraît décidé à désamorcer les tensions. Le premier ministre, George Pompidou, cède sur les revendications étudiantes : dans son allocution à Matignon, il annonce avoir décidé la réouverture de la Sorbonne et vouloir libérer les étudiants emprisonnés. Cela suffira-t-il à calmer le jeu ? Rien n'est moins sûr. 

>La chronique du jour : 

Le Quartier Latin devient une attraction touristique 

Le dimanche, les Parisiens avaient pour habitude de se balader au Parc Monceau, au parc Montsouris ou au jardin du Luxembourg. Mais depuis les événements qui ont démarré au début du mois, le quartier latin est devenu une attraction. On photographie les barricades et les voitures renversées et carbonisées avec un appareil photo instantané : le Polaroïd. 

La R6 de Renault fait un carton, Citroën lance la Mehari

Quelles sont les autos préférées des Parisiens en 1968 ? Chez Renault, la R6 fait un carton. D’après certains manifestants, elle brûle bien. Citroën vient de lancer une voiture décontractée : la Méhari. Et toujours à la pointe de la modernité, on installe des autoradios cassettes stéréo dans les DS. Et à grand renfort de publicité, la chanteuse Barbara chante les louanges de la DS

La Citroën Mehari, ici en 1969 au salon de l'automobile. - AFP
La Citroën Mehari, ici en 1969 au salon de l'automobile. © AFP -

Gille Dreu chante "Alouette" chez "Discorama", Saint-Étienne remporte la coupe de France 

Au programme télé de ce dimanche, on peut voir "Discorama", présenté par Denise Glaser. Les téléspectateurs y découvrent un grand garçon moustachu et sympathique : Gille Dreu, qui chante "Alouette".

Enfin ce dimanche 12 mai 1968, l’événement majeur a lieu au stade de Colombes. C'est la finale de la Coupe de France entre Saint-Étienne et Bordeaux. Le score final est de 2 à 1 en faveur Saint-Étienne. Berreta, Revelli et Robert Herbin deviennent les coqueluches du football français. Le ministre de l’économie, Valéry Giscard D’Estaing, est un fidèle supporter.