Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mai-68

Mai-68 à Paris : le 16 mai, le théâtre de l'Odéon est pris d'assaut et les statues portent des drapeaux rouges

mercredi 16 mai 2018 à 3:33 - Mis à jour le mercredi 16 mai 2018 à 15:14 Par Géraldine Houdayer et Thierry Boeuf, France Bleu Paris et France Bleu

Avec "Mai-68 à Paris", France Bleu raconte, 50 ans après, la révolte étudiante et ouvrière à Paris et la vie quotidienne de l'époque dans la capitale. Le 16 mai, un comité d'action envahit le théâtre de l'Odéon. A la fac, les salles de cours sont rebaptisées Che Guevara ou Cohn-Bendit.

Le théâtre de l'Odéon, occupé par des étudiants et des ouvriers en mai 1968.
Le théâtre de l'Odéon, occupé par des étudiants et des ouvriers en mai 1968. © AFP - Marc Garanger/Aurimages

Le 16 mai 1968, malgré une mobilisation unique des étudiants, on sent déjà les premières fissures politiques, et surtout une absence de programme. Tout le romantisme de Mai 68, en quelque sorte. Mais ce jour-là, le théâtre de l’Odéon est pris d’assaut par un comité d’action révolutionnaire. Il veut tout simplement détruire le théâtre bourgeois.

La chronique du jour : 

Des salles de cours rebaptisées Che Guevara ou Cohn-Bendit 

Une mesure symbolique est prise à Paris ce 16 mai : les salles de cours des universités sont rebaptisées, et s'appellent désormais salle Che Guevara ou salle Cohn-Bendit. La rue Gay-Lussac dans le VIe arrondissement, s’appelle désormais la "Rue du 11 mai", en référence à la nuit des barricades qui s'est déroulé il y a quelques jours.

Les statues de Paris se parent de drapeaux rouges 

Le grand truc des étudiants, c'est de parer les statues de Paris de drapeaux rouges et de préservatifs. Ils  aiment aussi casser les aiguilles des horloges, car selon eux, l’heure est bourgeoise. Pourtant, en 68, tous les Parisiens portent une montre. Les marques stars sont Kelton et Lip. 

Une étudiante s'accoude à une statue à la Sorbonne, en mai 1968.  - AFP
Une étudiante s'accoude à une statue à la Sorbonne, en mai 1968. © AFP -

Le SMIG à 400 francs par mois, le salaire moyen de 1.000 francs 

Le livret de Caisse d’Epargne est plafonné à 15.000 francs et rapporte 3% d’intérêt net. Cerise sur le gâteau, chaque Français peut ouvrir deux livrets. Le SMIG est fixé à 400 francs par mois, le salaire moyen est de 1.000 Francs et il faut compter 100 francs de location pour une chambre de bonne.