Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mai-68

Mai-68 à Paris : le 5 mai, la capitale fait parler la poudre et Léon Zitrone commente le tiercé

samedi 5 mai 2018 à 3:31 Par Géraldine Houdayer et Thierry Boeuf, France Bleu Paris et France Bleu

Avec "Mai-68 à Paris", France Bleu raconte, 50 ans après, la révolte étudiante et ouvrière à Paris et la vie quotidienne de l'époque dans la capitale. Le 5 mai, les manifestations secouent le Quartier Latin, pendant que les Parisiens regardent le magazine de gym "Tous en forme" à la télévision.

Les affrontements entre étudiants et forces de l'ordre dans le quartier latin à Paris, le 5 mai 1968.
Les affrontements entre étudiants et forces de l'ordre dans le quartier latin à Paris, le 5 mai 1968. © AFP

Ce 5 mai 1968, ça fait deux jours que Paris fait parler la poudre. A Nanterre et à la Sorbonne, on échange davantage les coups que les idées.

La chronique du jour : 

Malgré l’interdiction de la préfecture de Police, l’union nationale des étudiants de France, l'Unef, maintient sa manifestation et demande la libération immédiate des étudiants emprisonnés. Yves Mourousi, tout jeune journaliste sur France Inter, livre son analyse de la situation. Le lendemain, le Quartier Latin va connaître une nouvelle journée de fièvre. 

"Tous en forme", l'ancêtre de Gym Tonic 

Mais pour l’instant, ce dimanche-là, les Parisiens et les Parisiennes se délassent. Ni jogging au Bois de Boulogne, ni skate-board ou échasses métalliques sur la place de la République : tout ça n’existe pas en 1968. Dans le canapé de leur salon, les téléspectateurs regardent tranquillement le magazine de gymnastique "Tous en forme". 

"Guy des gares" à la foire du livre de poche, Léon Zitrone commente le tiercé 

À Nogent-sur-Marne, se tient la foire du livre de poche. Les écrivains invités à Nogent, aux bords des guinguettes, se nomment Frédéric Dard, Hervé Bazin, Michel Butor et Guy des Cars , le recordman des ventes de poches : 32 millions d’exemplaires vendus dans les supermarchés et les gares ! Ce record lui vaudra le surnom de "Guy des gares". 

À Boulogne-Billancourt, à l’hippodrome de Longchamp ce jour-là, c’est l’inénarrable Léon Zitrone qui commente le tiercé.

Léon Zitrone sur un hippodrome en mai 1968. - AFP
Léon Zitrone sur un hippodrome en mai 1968. © AFP - HARCOURT