Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mai-68

Mai-68 à Paris : le 10 mai, la nuit des barricades se prépare et Stone sans Charden chante l'amour déçu

jeudi 10 mai 2018 à 8:18 Par Géraldine Houdayer et Thierry Boeuf, France Bleu Paris et France Bleu

Avec "Mai-68 à Paris", France Bleu raconte, 50 ans après, la révolte étudiante et ouvrière et la vie quotidienne de l'époque dans la capitale. Le 10 mai, la nuit des barricades commence, et Stone sans Charden chante "Et patati et patata" à la télévision.

Des CRS franchissent une barricade montée par des manifestants, dans la nuit du 10 au 11 mai 1968.
Des CRS franchissent une barricade montée par des manifestants, dans la nuit du 10 au 11 mai 1968. © AFP -

En ce 10 mai 1968, Paris a soif de slogans. Paris dévore les mots, brasse les idées dans la rue : les Parisiens évoquent la démocratie directe, l’aliénation du travail, ou le fait de "ne pas perdre sa vie à la gagner". Jean Yanne lance à la radio, au second degré, "il est interdit d’interdire". 

>La chronique du jour : 

"Plus de caresses, moins de CRS" avant la nuit des barricades 

Dans le printemps parisien et dans les rues, on parle aussi beaucoup d’amour. Mais si un utopiste a écrit sur le mur d’un immeuble du boulevard Saint-Germain "Plus de caresses, moins de CRS", la réalité est tout autre :  au soir du 10 mai 68, commence la nuit des barricades. 

Les étudiants lancent des pavés depuis le cinquième étage 

Des étudiants, poursuivis par des CRS et coincés entre la barricade de la rue Saint-Jacques et la rue d’Ulm, se réfugient au 37, de la rue Gay Lussac, chez madame Rochon. Du haut du balcon et du cinquième étage, les jeunes manifestants lâchent des pavés sur les CRS. Ils sont arrêtés sans ménagement quelques heures plus tard par un commissaire de police. Depuis la cathédrale Notre-Dame, Monseigneur Marty lance un appel au calme.

Rue Gay Lussac, au lendemain de la nuit des barricades qui a eu lieu du 10 au 11 mai 1968.  - AFP
Rue Gay Lussac, au lendemain de la nuit des barricades qui a eu lieu du 10 au 11 mai 1968. © AFP

Stone sans Charden chante "Et patati et patata" 

Stone sans Charden parle aussi d'amour : elle chante "Et patati et patata" à la radio et à la télé. En ce 10 mai, on remet aussi les grand prix de la Sacem 68 aux chanteurs à la mode. Parmi eux, Michel Delpech, qui lui aussi réinvente la société à sa façon et en chanson.