Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

MAI 68 : "c'est toute la société qui avait soif de changement", raconte le communiste poitevin Paul Fromonteil

mercredi 9 mai 2018 à 18:15 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Comme chaque soir de la semaine entre 18h10 et 18h30 sur france bleu poitou, une personnalité du Poitou nous raconte son mai 68 à elle. Paul Fromonteil, ancien élu communiste à la région a passé ces semaines d'agitation sociale entre les amphis de Poitiers et les usines du Châtelleraudais.

A 88 ans, Paul Fromonteil ancien élu communiste de Poitou-Charentes se souvient de Mai 68 dans la Vienne
A 88 ans, Paul Fromonteil ancien élu communiste de Poitou-Charentes se souvient de Mai 68 dans la Vienne © Radio France - Isabelle Rivière

Châtellerault, France

Il a beau avoir 88 ans Paul Fromonteil, mai 68, il s'en souvient comme si c'était hier. A l'époque il a 38 ans pourtant : il n'est plus étudiant, il n'est même plus professeur d'histoire-géo. En fait, il est déjà permanent du parti communiste de la Vienne. 

Sa femme étant surveillante générale au lycée Berthelot de Châtellerault, et lui, proche de devenir secrétaire départemental du PCF, il partage sa vie entre Poitiers et Châtellerault. 

Ce qui lui permet de vivre les événements de 68 ans dans les deux villes : militant communiste depuis l'âge de 17 ans, il a déjà un regard d'homme politique sur ce qu'il se passe autour de lui. Un regard aiguisé sur la société en mutation. 

Cette année là, Paul Fromonteil navigue donc entre Poitiers, la sage et Châtellerault, l'ouvrière. 

Le matin, dans les usines auprès des ouvriers en lutte et l'après-midi, dans les amphis auprès des étudiants : "En mai 68, il y avait 135 usines occupées dans la Vienne. On aidait les ouvriers grévistes à rédiger leurs revendications", raconte cette mémoire vivante de l'histoire Poitevine. Témoignage à réécouter ci-dessous.